Un début de rapprochement entre le Regroupement diocésain et l'Archevêque

Manif extérieure  cathédrale juin 2019

Dossier de la Cathédrale: un début de rapprochement se dessine finalement  entre l'archevêque et le Regroupement diocésain pour la sauvegarde de l'édifice.

Environ 200 personnes dont Monseigneur Denis Grondin ont assisté à la présentation extérieure du Regroupement dimanche après-midi dans le Parc des Anciens Combattants.

Les membres du Regroupement ont essentiellement répété les grandes lignes de leur projet soit la réfection de la Cathédrale pour en faire majoritairement un lieu de culte et la mise en valeur de l'orgue via des spectacles et rassemblements.

Présent du début à la fin, l'Archevêque du Diocèse de Rimouski a pris la parole et amorcé une trève avec les membres et partisans du Regroupement.

« Je pense que même les gouvernements et d'autres instances attendent cette unanimité, non, mais ce consensus acceptable et qui va donner un bon élan pour 50 ans au moins. »

Monseigneur Denis Grondin, Archevêque de Rimouski

L'Archevêque prévoit l'annonce officielle de l'embauche d'un chargé de projet dans ce dossier d'ici deux semaines.

Le président du Regroupement Jacques Landry annonce la fin des procédures judiciaires et une main tendue à l'Archevêque.

Il ajoute toutefois que son groupe restera vigilant.

« Vous vous entendez pas, on est tanné d'en entendre parler, entendez vous, on est rendu je pense à cette étape-là. Prenons simplement l'orgue, il n'y a personne d'autre qui a ce type d'instrument-là. On dort tous sur la switch pis on espère que le mécène va arriver et régler tous les problèmes mais ça ne marche pas de même dans la vraie vie. »

Jacques Landry, président du Regroupement Diocésain pour la sauvegarde de la Cathédrale