Un hub créatif verra bientôt le jour aux Jardins de Métis

Les Jardins de Métis reçoivent une aide financière de 400 000 $ de Développement économique Canada (DEC) pour transformer un viel entrepôt en lieu créatif.

Les Jardins de Métis reçoivent une aide financière de 400 000 $ de Développement économique Canada (DEC) pour transformer un viel entrepôt en lieu créatif.

L'Atelier du futur pourra accueillir, douze mois par année, des designers, des architectes, des paysagistes et même des chefs cuisiniers.

Il prendra place dans un bâtiment, datant de 1972, qui abrite actuellement l’atelier de menuiserie.

« C'est un bâtiment correct, mais pas adéquat pour l'hiver. On va transformer cet atelier, déjà présent sur le site. Ainsi, on va pouvoir travailler beaucoup plus longtemps et héberger des concepteurs d'un peu partout. »

Alexander Reford, directeur général des Jardins de Métis

Les Jardins de Métis reçoivent une aide financière de 400 000 $ de Développement économique Canada (DEC) pour transformer un viel entrepôt en lieu créatif.

Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média

Les travaux débuteront au printemps et se poursuivront jusqu'à l'été 2020. Le projet est évalué à 575 000 $ et entraînera la création de deux emplois.

La ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, était de passage à Grand-Métis, lundi, pour en faire l'annonce.

« Il y a peu d'endroits au pays qui ont une offre aussi intéressante pour les amoureux de la botanique que les Jardins de Métis. C'est pour cette raison qu'on a voulu donner notre vote de confiance à l'équipe d'Alexander Reford. »

Mélanie Joly, ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie

Les Jardins de Métis reçoivent une aide financière de 400 000 $ de Développement économique Canada (DEC) pour transformer un viel entrepôt en lieu créatif.

Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste Bell Média

Mélanie Joly est la troisième ministre du gouvernement Trudeau à visister l'Est-du-Québec en moins d'une semaine.

Notons que 87 % des visiteurs des Jardins de Métis proviennent de l'extérieur de la région.