Un jeune de Saint-Moïse effectue un prestigieux stage à l'Assemblée nationale

Benoit Bérubé, originaire de Saint-Moïse dans la Vallée de la Matapédia, est l'un des cinq stagiaires de la cohorte 2018-2019 de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant.

En plus d'obtenir une bourse de 21 000$, le jeune agronome de 26 ans est plongé pendant un an au cœur de la vie parlementaire à l'Assemblée nationale du Québec.

« Le stage permet de saisir à quel point nous avons une perception tronquée de la politique. Travailler avec les députés et côtoyer les différents professionnels assurant l'exercice de notre démocratie nous amène à mieux saisir toute la complexité des enjeux traités à l'Assemblée nationale. »

Benoit Bérubé, stagiaire de la cohorte 2018-2019 de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant.

Le stage, qui a débuté en septembre dernier, consiste à :

  • appuyer un député du gouvernement et un député de l'opposition avec qui il est jumelé en alternance;
  • participer à une mission exploratoire au Liban afin d'analyser les différents systèmes parlementaires et rencontrer divers acteurs de la vie politique;
  • rédiger un essai d'une trentaine de pages portant sur l'agriculture.

Benoit Bérubé partage cette expérience avec quatre autres stagiaires, soit Karim Chahine de Québec, Catherine Gagnon de Thetford Mines, Christian Jaouich de Canton-de-Hatley et Astrid Martin de Saint-Ubalde dans Portneuf.

Benoit Bérubé, originaire de Saint-Moïse dans la Vallée de la Matapédia, est l'un des cinq stagiaires de la cohorte 2018-2019 de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant.

Collection Assemblée nationale du Québec