Un nouveau traitement pour le cancer de la prostate à l'Hôpital de Rimouski

Un nouveau traitement par curiethérapie pour le cancer de la prostate est offert à l'Hôpital de Rimouski.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent et la Fondation du Centre hospitalier régional de Rimouski ont inauguré la nouvelle salle de traitement ce midi.

Ces nouveaux équipements, qui totalisent un investissement de plus de 710 000 $, permettront d'offrir des traitements de curiethérapie prostatique à 60 patients du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie chaque année.

« En rendant la curiethérapie possible, ici, à Rimouski, ces hommes de l’Est du Québec pourront demeurer plus près de leur domicile pour suivre leur traitement. »

Isabelle Malo, présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Inauguration de la salle de curiethérapie à l'Hôpital de Rimouski

Inauguration de la salle de traitement | Photo Maude Parent, journaliste Bell Média

Le traitement consiste à administrer une dose élevée de radiation directement dans la tumeur et de diminuer les risques de récidives.

« Contrairement à la radiothérapie externe, la curiethérapie permet de mettre la radioactivité directement à l’intérieur du patient. On peut donc être très précis dans le traitement que l’on administre et donner une plus grande dose à la prostate sans toutefois atteindre les autres organes, que l’on veut préserver. »

Dre Alexandra Waters, radio-oncologue

La procédure se fait sous anesthésie générale et un physicien contrôle la dose de radiation à administrer au patient.

La Dre Alexandra Waters

Dre Alexandra Waters, radio-oncologue | Photo Maude Parent, journaliste Bell Média

Des équipements spécialisés

La salle de traitement a dû être réaménagée, notamment en changeant le système de ventilation pour éviter les risques de contamination.

La pièce est également équipée de portes blindées pour protéger le personnel des radiations.

« La curiethérapie donne de meilleurs résultats dans le contrôle de certains cancers de la prostate, notamment ceux qui sont à plus haut risque de récidive. »

Dre Alexandra Waters, radio-oncologue

Le cancer de la prostate est la forme de cancer la plus répandue chez les hommes au Canada.

D'après les statistiques de la Société canadienne du cancer, un homme sur sept en sera atteint au cours de sa vie.