Un plan d'action pour améliorer les conditions des travailleurs forestiers

Un an après le Sommet sur l'emploi en aménagement forestier, le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent présente son rapport d'analyse.

Le document dégage des priorités d'intervention visant à améliorer les conditions de travail et le bien-être des travailleurs afin de prévenir une rareté de main-d'œuvre.

Parmi les recommandations et les pistes d'action, mentionnons simplement une amélioration des conditions salariales, une plus grande offre de formation et une meilleure reconnaissance des réalités régionales.

« On veut redorer le volet de la forêt. Les conditions de travail ont majoritairement déplus aux travailleurs au courant des dernières années ce qui fait en sorte qu’il y a un décrochage complètement des gens dans ce domaine-là. »

Guylaine Sirois, présidente du Collectif régional du développement du Bas-Saint-Laurent

Madame Sirois vise des résultats à court et moyen terme, notamment en testant des formules de rémunération des travailleurs.

Si elles s'avèrent efficaces, elles pourraient par la suite être reprises ailleurs sur le territoire.

« Majoritairement, les gens sont rémunéré à forfait. Maintenant, on va leur proposer un salaire horaire pendant une période de trois ans. »

Guylaine Sirois