Un spectacle unilingue anglais tout l’été au Vieux-Port de Montréal

Le nouveau spectacle de Guy Laliberté,  « Au-delà des échos/Through the Echoes », présenté jusqu'au 29 septembre à l'intérieur de la pyramide PY1 érigée au Vieux-Port de Montréal, n'éblouit pas tous les spectateurs, dont plusieurs francophones.

Bell Média a appris que 125 personnes ont demandé un remboursement après la première journée de représentations, car le spectacle était uniquement en anglais. Pourtant, sur le billet il est clairement indiqué que la projection 360 degrés devait être en français.

Le nouveau spectacle de Guy Laliberté, "Au-delà des échos/Through the Echoes" présenté au Vieux-Port de Montréal est loin d'éblouir tous les spectateurs, en particulier les francophones

François Bellavance, Bell Média

Véronique Poirier fait partie de ceux et celles qui ont assisté à la première mondiale le 1er juin dernier.

« Je croyais avoir fait une erreur. J’ai regardé mon billet et c’était bien inscrit que la représentation était en français. J’ai été quand même choquée de ça, car il n’y a pas eu de mise en garde ou quoi que ce soit. Le spectacle a tout simplement débuté en anglais. Même moi, qui est bilingue, je ne comprenais pas tous les mots en raison du fort accent britannique de la personne. » 

Véronique Poirier, spectatrice

Dès le lendemain, des sous-titres étaient ajoutés pour permettre aux spectateurs de bien comprendre les propos du philosophe anglo-américain, Allan Watts, dont la voix originale a été conservée.

Lune Rouge évoque des raisons artistiques pour justifier sa décision. Initialement, le spectacle devait être présenté dans les deux langues officielles. La compagnie de production assure avoir avisé ses clients via une lettre envoyée en mars que le spectacle serait présenté que dans la langue de Shakespeare.

« On aurait pu prendre Gilles Vigneault ou d’autres poètes. Il y a plein d’artistes qu’on aurait pu prendre. On aurait pu emprunter des voix, c’est certain et c’est indéniable. On s’est inspiré et on a travaillé avec les écrits et la vision d’Allan Watts, qui était assez unique quand même dans les années 50-60. Ça été le parti pris créatif et on l’endosse à 100 %. »

Stéphane Mongeau, président de Lune Rouge

Pourquoi ? Why ?

Ce choix artistique choque le président d'Impératif français, Jean-Paul Perreault.

« C’est tout-à-fait incroyable de voir qu’on n’a pas encore compris que le Québec est français, que sa métropole, Montréal, est la deuxième ville française dans le monde et, de surcroit, que ça n’a pas encore été compris par Guy Laliberté. Monsieur Laliberté multiplie l’image que Montréal est une métropole de langue anglaise. »

Jean-Paul Perreault, président d'Impératif français

Le spectacle « Au-delà des échos/Through the Echoes » est un projet entièrement privé qui a coûté 35 M$. La pyramide PY1 sera démantelée à la fin de l'été en vue d'une représentation à Miami en septembre.

Avec la collaboration d'Étienne Phénix, journaliste Bell Média.