Accident de travail mortel chez TLT en 2017: intoxiqué au monoxyde de carbone, conclut le coroner

C'est d'une intoxication aiguë au monoxyde de carbone qu'est décédé le travailleur retrouvé dans un séchoir des industries Thomas Louis Tremblay de Sainte-Monique.

Le coroner le confirme dans son rapport sur cet accident tragique survenu le 15 mars 2017.

La conception des évents du toit entrainant un coincement des clapets suppression/ dépression par de la glace avait été identifiée comme l'une des causes du décès. Elle a eu pour effet d'élever la concentration de gaz à un niveau mortel dans le séchoir, la CNESST en avait retrouvé sur les clapets.

Selon le coroner Jean-Marc Picard, rien ne permet d'expliquer pourquoi Jimmy Tremblay, 38 ans, est entré dans le séchoir numéro 5 qui était en fonction depuis midi la veille.