Bandes riveraines : des terrains modèles aménagés

bande riveraine

Les propriétaires d'une résidence aux abords du lac Kénogami peuvent maintenant aller voir deux terrains qui ont été aménagés avec des bandes riveraines pour permettre à l'étendue d'eau de rester en santé. Le premier est situé près du barrage Pibrac et l'autre à côté de la rampe d'accès pour les bateaux au pied du barrage Portage-des-Roches.

L'Organisme de bassin versant du Saguenay est responsable de sensibiliser les 1 1000 riverains et de les convaincre de créer cette bande de végétation sur les berges du plan d'eau, une tâche qui n'est pas toujours facile. En créant ces terrains modèles, le directeur général Marco Bondu indique que les gens peuvent mieux imaginer un futur aménagement sur leur propriété. D'ailleurs, depuis le premier portrait des bandes riveraines effectué en 2012, la mentalité a évolué. : 

 

« On démontre que c'est beau et que ça protège leur lac. Et on démontre avec les terrains modèles que chaque citoyen peut conserver 5 mètres sans végétaux. C'est gros 5 mètres, c'est la longueur d'un camion de déménagement. En 2012, on avait 75 % des terrains habités qui présentaient une grande lacune au niveau des bandes riveraines, mais depuis, il y a plus de 300 citoyens qui ont décidé de reboiser. Notre équipe les aide avec un plan d'aménagement. »

 

Cet été, les employés de l'organisme vont faire une analyse plus poussée de l'état de santé du lac Kénogami parce que de plus en plus de plantes y prolifèrent et Marco Bondu craint que des espèces envahissantes s'y retrouvent. Il rappelle qu'au delà des gens qui aiment le lac pour leurs loisirs, il y a aussi 120 000 personnes qui s'y approvisionnent en eau potable.

Il est possible de voir des photos de terrains aménagés avec les bandes riveraines par ici.