Cocaïne: de plus en plus accessible selon Me Jean-Marc Fradette

La cocaïne est de plus en plus accessible au Québec selon l'avocat criminaliste Me Jean-Marc Fradette. Il réagissait à cette frappe policière en matière de cocaïne menée mardi dernier par les policiers de Saguenay.

Me Fradette explique que cette drogue était très populaire dans les années 80, mais qu'elle est devenue moins accessible dans les années 2000. Toutefois, depuis quelques années, notamment en raison de la légalisation de la marijuana, les organisations criminelles auraient réduit le prix de la cocaïne.

«Vu qu'elles perdent un segment de marché avec la marijuana, elles incitent plutôt les jeunes à consommer plus de cocaïne et le moyen de le faire c'est en baissant les prix. On assiste à ça actuellement. Ça devient plus banal de la vendre et de la consommer».

Coup dur pour le crime organisé

Par ailleurs, Me Fradette estime que les perquisitions en matière de cocaïne menées mardi par les policiers de Saguenay ont certainement affaibli le crime organisé dans la région.

Selon lui, ce n'est pas un hasard que cette opération survienne à cette période-ci de l'année. Les policiers savent que la consommation de stupéfiants augmente à l'approche de l'été. Me Fradette explique qu'avant d'intervenir, les policiers doivent amasser de nombreuses preuves.

«C'est sûr que les gens disent que tout le monde le savait, mais pour faire une preuve devant la cour, ça ne peut pas fonctionner de faire témoigner des gens qui viendraient dire ''je le savais''. Ça prend des saisies, des photographies, ils les filment, les suivent».

Un kilogramme de cocaïne s'écoulait chaque mois au bar Le Flirt de Chicoutimi perquisitionné cette semaine.

À lire à ce sujet:

http://www.iheartradio.ca/energie/energie-saguenay/nouvelles/saguenay-importante-frappe-policiere-en-matiere-de-cocaine-1.9304305