Combien doit-on gagner pour réussir à se loger et se nourrir ?

Combien doit gagner une personne qui vit seule pour ne plus être dans une situation de pauvreté à Saguenay ? 23 888 $ selon l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS).

Pour un couple avec deux enfants à la garderie c'est 60 405 $ alors que pour un parent monoparental c'est 37 435 $. Ils devront toutefois faire des choix entre un rendez-vous chez le dentiste ou payer les réparations sur la voiture, précise la directrice du Service budgétaire et communautaire de Jonquière, Mélanie Gagnon : 

 

« On peut se nourrir, se loger ou se vêtir, mais il n'y a aucun luxe. Souvent aussi ce sont les problèmes de santé. J'ai déjà reçu un travailleur qui avait tellement mal aux dents qu'il ne pouvait plus travailler. À l'urgence, il s'est fait dire d'aller chez le dentiste, mais comme c'était un problème qui nécessitait une opération d'urgence, la facture grimpait à 3000 $ chez le dentiste. Souvent ces petits travailleurs n'ont aucune assurance et ils doivent prendre un prêt. »

 

Mélanie Gagnon remarque également que les célibataires et les couples sans enfants sont souvent plus démunis. Ces gens qui gagnent moins de 15 $ l'heure ne recevront pratiquement aucun crédit d'impôt.

L'IRIS soulève dans son étude sur le revenu viable, qu'à Saguenay, contrairement aux autres grandes villes québécoises, il est pratiquement impossible de ne pas avoir de voiture puisque le transport en commun est mal adapté. Mme Gagnon est tout à fait en encore avec cet énoncé : 

 

« Ils ne sont pas en moyens, donc avoir une voiture, elle va être usagée et lorsqu'il y aura des réparations à faire, ils devront s'endetter. C'est un cercle vicieux. Pour l'autobus, des clients me disent qu'ils doivent faire plus d'une heure entre Jonquière et Chicoutimi pour aller travailler, alors que ça prend 20 minutes en voiture. D'autres me racontent que l'autobus n'est pas passé à l'heure et qu'ils ont dû payer des frais à la garderie de leur enfant parce qu'ils arrivent en retard. Les horaires d'autobus ne sont pas vraiment adaptés pour les gens qui travaillent. »