De nouvelles sages-femmes arriveront bientôt à Chicoutimi

La Maison des naissances du Fjord-au-Lac à Chicoutimi compte cinq sages-femmes qui ont effectué une centaine de suivis de grossesse dans la dernière année. La demande est beaucoup plus forte que l'offre, constate la présidente de l'Ordre des sages-femmes du Québec, Marie-Eve Saint-Laurent qui était de passage à Chicoutimi jeudi.

Elle rappelle que les sages-femmes n'y travaillent pas toutes à temps plein et qu'il y a eu une rupture de services l'été dernier, de juin à septembre, obligeant plusieurs femmes enceintes à refaire leur plan de naissance. Marie-Eve Saint-Laurent ajoute toutefois que deux nouvelles membres devraient se greffer à l'équipe d'ici juin.

Une trentaine de sages-femmes obtiendront leur diplôme cette année et elles sont déjà toutes assurées d'avoir un emploi dans l'une ou l'autre des régions du Québec.D'ailleurs, la formation de sage-femme qui est donnée à l'Université du Québec à Trois-Rivières est exigeante et méconnue.

« C'est un baccalauréat de 4 ans et demi. On a entre autres trois ans de stages pendant lesquels ont fait aussi des cours à distance. Les étudiantes font tous les milieux, à l'hôpital, en maison de naissance et en milieu communautaire.C'est très exigeant, il y a l'aspect de la pathologie, la psychologie, de la communication et des soins dans la communauté. Ce sont des études très intéressantes. »

Il y a 230 sages-femmes à la grandeur du Québec et le service est de plus en plus demandé par les futures mamans qui apprécient l'approche de ces professionnelles de la santé. Pour la région, Marie-Eve Saint-Laurent souligne qu'elles travaillent d'abord à consolider le service à Chicoutimi avant de prévoir une deuxième maison de naissances au Lac-Saint-Jean.