Des coupes forestières à Lac-Kénogami pour limiter la tordeuse des bourgeons de l'épinette

Un peu plus de 500 000 mètres cubes d'arbres devront être récoltés à partir de cet été au sud du lac Kénogami pour limiter les ravages de la tordeuse des bourgeons de l'épinette.

Une décision ultime du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs qui ne fait pas l'affaire des résidents du secteur puisqu'un processus est en cours pour en faire une aire protégée. La porte-parole du ministère, Catherine Thibeault, se fait rassurante et indique qu'il peut tout de même devenir une aire protégée :

«L'intervention va toucher 6 % de la superficie totale des deux territoires situés au sud du Lac-Kénogami. Aussi, plusieurs aires protégées sont des forêts de 2e et 3e génération.»

L'épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette touche de plus en plus la forêt près de nous, indique Catherine Thibeault qui ajoute que plusieurs secteurs sont à risque en région. Selon le ministère, ramasser le vieux bois et replanter est plus bénéfique pour l'environnement que de le pourrir en nature en raison du carbone qu'il libère.

«Si on n'intervient pas, on appréhende des pertes importantes de matières ligneuses et ça peut être très désolant comme paysage.» - Catherine Thibeault

 

Une consultation publique sur l'aménagement forestier s'amorce aujourd'hui en région. Il y sera question de ce sujet mais aussi des chemins et infrastructures à construire pour améliorer le territoire ainsi que les travaux sylvicoles et les récoltes à venir dans les prochaines années.

Les informations sont disponibles sur ce site.