Hausse de taxes à Saguenay : des propriétaires de gîtes toujours furieux

Auberge

Huit mois après l'explosion de leurs comptes de taxes municipales, certains propriétaires de gîtes à Saguenay n'ont toujours pas digéré la hausse de plus de 1500 $ dans bien des cas.

Le propriétaire du Gîte La Vieille École à La Baie nous expliquait en janvier que son compte de taxes est passé de 2488 $ en 2018 à 4130 $ pour 2019. En plus de payer une taxe résidentielle pour sa maison qui est son gîte, la taxe commerciale a bondi et les services sont maintenant facturés en double.

La situation est particulièrement problématique dans le secteur de La Baie, explique la présidente de l'Association des gîtes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Aurélie Marchand, puisque plusieurs gîtes n'y sont ouverts que l'été et il est très difficile à ce moment-là d'absorber une si grande facture en deux mois plutôt que douze. Une rencontre s'est tout de même tenue avec des représentants de la Ville, qui ont été compréhensifs selon elle :

 

« La Ville de Saguenay a reconnu qu'effectivement ça fait beaucoup d'un coup. Ils [les représentants municipaux] nous ont dit que le pourcentage de taxe commerciale allait sûrement être revu à la baisse parce qu'il me semble que Saguenay fait maintenant partie des villes où la taxe commerciale est la plus élevée. »

 

Selon des propriétaires de gîtes, certains ont fermé leurs portes cette année en raison de cette hausse de taxes, principalement à La Baie. Une information démentie par Aurélie Marchand.:

« La majorité des fermetures cette année étaient déjà programmées. Pour certains, peut-être que ça accéléré le processus, mais à ma connaissance, aucun gîte n'a fermé exclusivement en raison de la taxe commerciale à Saguenay. »

 

Mme Marchand précise que pratiquement toutes les municipalités ont instauré une taxe commerciale aux propriétaires de gîtes depuis quelques années. Elle donne en exemple Alma où une rétroaction de deux ans avait même été imposée.