Immigration : plus de ressources au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Tel que promis durant la campagne électorale, la Coalition Avenir Québec amorce sa réforme du système d'immigration. Le projet de loi 9, déposé aujourd'hui à l'Assemblée Nationale, ne s'attaque pas au nombre d'immigrants, mais plutôt à la façon dont ils seront sélectionnés.

Le ministère de l'Immigration ouvrira trois nouveaux points de services à Chicoutimi, Jonquière et Alma. Quatre nouveaux employés qui travailleront donc de concert avec les deux déjà en place à Chicoutimi ainsi qu'à Roberval.

Le ministre Simon Jolin-Barrette était à Roberval lundi pour annoncer le déploiement de son vaste programme au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Dans l'ensemble du Québec, 40 nouveaux points de services ouvriront et 111 emplois seront créés pour un investissement total de 8,3 M$.

Les agents d'aide à l'intégration et les conseillers en immigration régionale auront comme mandat de s'occuper des nouveaux arrivants à partir des bureaux de Services Québec. Il assure que ces gens travailleront en collaboration avec les organismes déjà en place, comme Portes ouvertes sur le Lac. :

 

« Pour nous ce qui est prioritaire c'est que les gens se destinent aux différentes régions et que la francisation se fasse dans les différentes régions parce que c'est beaucoup plus facile de garder quelqu'un en région lorsqu'elle ne passe pas par un grand centre. »

 

Aussi, de nouveaux services seront offerts aux entreprises pour leur permettre d'embaucher davantage de personnes immigrantes, un volet prioritaire pour le gouvernement de la CAQ qui permettra de traiter les demandes des entreprises directement en région.

 

« On va donner la priorité aux personnes immigrantes qui se destinent aux régions et c'est pour ça qu'on invite les employeurs à venir nous rencontrer s'ils ont des besoins de main-d'oeuvre pour faire des offres d'emploi destinées aux personnes immigrantes, et ça dès l'étranger.»