L'enquêteur responsable de la perquisition chez All Boivin témoigne

L’enquêteur responsable de la perquisition menée chez All Boivin en juillet dernier a témoigné ce matin au procès de l’homme de 29 ans. Selon Maxime Parent, la maison était malpropre, en désordre et une odeur nauséabonde était perceptible.

L'enquêteur a raconté que plusieurs taches de sang et des cheveux ont été prélevés sur les lieux. Un bain avait été coulé et il était rempli de cheveux. Du haschisch, de la cocaïne, divers objets et de possibles listes de dettes ont aussi été saisis.

L’enquêteur a aussi constaté la présence de cheveux dans un mur défoncé et il a remarqué qu’une porte de chambre était arrachée à l’étage. Lors de son témoignage la semaine dernière, la présumée victime d'All Boivin affirmait qu'il lui a frappé la tête contre le mur à plusieurs reprises et qu’il l’a projetée contre une porte.

L’agent Parent raconte avoir été incommodé par la présence de poivre de cayenne dans l’une des pièces. Une cannette a également été retrouvée. Dans son témoignage, la jeune femme disait avoir été aspergée par du poivre de cayenne et la docteure Caroline Dupont-Dorais, qui l'a traitée à l'urgence, confirmait lui avoir nettoyé les yeux.

Toujours dans la maison, une laisse de chien a été saisie, corroborant le récit de la jeune femme qui dit avoir été étranglée avec une laisse. D’ailleurs, un chien qui semblait terrifié a été retrouvé sur place par les policiers. Il a été récupéré par des membres de la famille de l'accusé.

À la suite du témoignage du policier Maxime Parent, un autre enquêteur qui a également participé à la perquisition a été appelé à la barre. Il souligne qu'All Boivin est un individu connu des policiers en matière de stupéfiants.

 

Avec la collaboration de Carolyne Labrie.