La victime d'All Boivin témoigne

Le témoignage de la victime d’All Boivin a débuté ce matin au palais de justice de Chicoutimi. Une ordonnance de non-publication protège l'identité de la femme. L'homme de 29 ans est accusé d’agression sexuelle armée et de voies de faits graves envers cette jeune femme de 21 ans.

La victime et ses amies auraient consommé des stupéfiants fournis par All Boivin dans les jours précédents les événements. L’une d’elles aurait même été hospitalisée pour une overdose. L’accusé aurait violenté la plaignante en la frappant avec un ventilateur avant les événements qui ont mené à ce procès,

La plaignante a témoigné derrière un paravent pour éviter de voir son présumé agresseur. Il lui aurait infligé ces sévices dans sa résidence. Voici un plan de la maison du présumé agresseur.

Plan de la maison, Courtoisie

Courtoisie

 

Par ailleurs, la jeune femme avait demandé un huis clos lorsque le temps est venu de raconter son agression. Le juge a accepté que le public sorte de la salle de cours, toutefois les médias ont pu y demeurer.

Selon la plaignante, All Boivin l'a rouée de coups, l'accusant de lui avoir dérobé 8 000$. Il l'aurait aspergée à deux reprises de poivre de cayenne, étranglée avec une laisse de chien en plus de lui plonger la tête sous l'eau du bain. All Boivin lui aurait aussi inséré un objet dans le vagin, qui a été retrouvé par un médecin à l'hôpital. Elle affirme avoir ressenti une douleur à toutes les extrémités de son corps.

Tous deux étaient sous l'effet de stupéfiants lors de l'agression. Cela complique le récit de la jeune femme, qui a de la difficulté à se souvenir du fil des événements.

Le procès devrait durer environ deux semaines.

All Boivin a été condamné à 7 mois de prison en 2013 pour avoir séquestré et battu un homme dans une chambre de l'hôtel Le Montagnais.