Les musiciens des Colocs lancent une campagne de sociofinancement

Les Colocs - Tassez-vous de dla

Les musiciens du groupe Les Colocs lancent une campagne de sociofinancement de 50 000 $ pour payer les frais d'avocats dans une bataille juridique avec le frère du défunt chanteur, Dédé Fortin.

C'est une guerre juridique complexe qui se joue depuis 2011 entre les musiciens et Réal Fortin. Une entente intervenue en 2015 en Cour Supérieure stipule que la marque de commerce appartient à la succession du défunt, mais que le groupe peut continuer de faire des spectacles avec le nom Les Colocs.

En mars dernier, Réal Fortin a déposé une demande d'injonction pour annuler la licence de Mike Sawatsky. Il l'accuse de ne pas avoir respecté les conditions lors de différents spectacles, ajoutant que l'entente est révoquée depuis 2017. C'est sur ce point que la bataille se poursuit puisque Mike Sawatzky est persuadé du contraire. Selon lui, c'est le frère de Dédé Fortin qui ne respecte pas les termes de l'entente. Le guitariste du groupe explique son combat dans une vidéo diffusée sur le site de leur campagne de sociofinancement.

 

« Par l'entremise de son avocat, Réal envoie régulièrement des mises en demeure par courriel pour m'intimider et intimider nos partenaires d'affaires. Son avocat contacte nos diffuseurs leur disant que je n'ai pas de licence pour diffuser le nom Les Colocs. Ce qui est faux. Il leur fait croire qu'il peut faire arrêter le spectacle, ce qui met une pression immense sur nos diffuseurs et les festivals qui nous engagent. »

 

Au-delà de la guerre devant les tribunaux, Mike Sawatzky a l'impression que son rôle est minimisé. Il est le seul musicien à avoir participé à tous les albums des Colocs mise à part Dédé. Il a participé à la composition de certaines pièces comme Juste une p'tite nuite, Mauvais caractère et Pis si ô moins. André Fortin, Dédé, est né à Saint-Thomas-Didyme au Lac-Saint-Jean et il est mort le 8 mai 2000 à Montréal. Il était le meneure du groupe Les Colocs de 1990 à 2000.