Les pompiers retrouvent des dizaines d'animaux clandestins

Un incendie dans une résidence de Saint-Thomas-Didyme, une petite municipalité au nord du Lac-Saint-Jean, a permis aux pompiers d'y découvrir des dizaines d'animaux exotiques et sauvages.

Les pompiers ont été appelés sur l'avenue du Moulin mercredi soir. Ils ne pensaient jamais y découvrir une trentaine de serpents, quatre ratons laveurs, près de 300 souris, des rats, des cochons d’Inde et des oiseaux. Les serpents et les ratons laveurs étaient dans la résidence incendiée, les serpents ont été sauvés, mais pas les quatre autres bêtes.Tous les autres animaux étaient dans des cages, dans un entreposage situé derrière la résidence qui n'a pas été touchée par le feu.

Le propriétaire n'était pas chez lui lorsque l'incendie a éclaté. Le maire de l'endroit, Denis Tremblay, est extrêmement surpris de la situation. Il nous a confié que l'homme résidait seul dans sa maison, exclu du reste de la société depuis environ deux ans et demi. Certaines rumeurs couraient dans la municipalité, mais le maire indique n'avoir jamais reçu de plainte formelle.

«Si on en avait eu, c'est sur qu'on aurait pu intervenir selon les règlements municipaux, il y a une limite d'animaux qu'on peut posséder. C'est certain que des gens nous rapportaient qu'il avait des animaux dans sa maison, ça jasait aussi de la l'hygiène des lieux par moments, mais sans plus. On n’aurait jamais pensé à un si gros phénomène.»

Les bêtes ont été prises en charge par un refuge animal. La Sûreté du Québec a ouvert une enquête pour connaître les causes du brasier.