Mobilisation étudiante pour l'urgence climatique

Les cours sont suspendus aujourd'hui aux cégeps de Chicoutimi, Jonquière et Saint-Félicien ainsi qu'à l'UQAC en raison de la mobilisation pour l'urgence climatique. Sur le coup de 13h, les militants ont marché dans les rues du centre-ville de Chicoutimi.

 

Bell Media

 

Près de 150 000 étudiants à travers le Québec demandent au gouvernement d'agir plus rapidement face à la situation climatique. Le collectif «La Planète s'invite à l'université» souhaite des mesures au niveau régional et national. Les étudiants demandent la mise en place d'un programme d’éducation à l’environnement et de sensibilisation à la crise climatique.

«C'est vraiment urgent d'agir et instaurer des lois pour l'environnement, par exemple pour réduire les gaz à effet de serre et aussi l'usage de plastique à usage unique. C'est nous, la nouvelle génération, qui allons rester pris avec ces problèmes-là.» - l'une des instigatrices du mouvement au Québec, Coralie Lacasse.

 

«Ça commence aujourd'hui les actions pour nous et pour nos enfants, par exemple l'abolition des bouteilles d'eau et des ustensiles pour devenir un cégep sans plastique.» -  une militante du Cégep de Chicoutimi

 

Le rassemblement était à la Place du citoyen, Bell Media

 

Des étudiants du secondaire emboîtent aussi le pas, comme les 400 élèves de la polyvalente des Grandes Marées qui marcheront dans les rues de La Baie cet après-midi. Toute la population est invitée à se joindre au mouvement. À l'école secondaire Charles-Gravel, les élèves vont distribué des dépliants et de l'information à leurs confrères de classe.