Quelle sentence pour des abus commis il y a 60 ans?

Le septuagénaire Réjean Tremblay connaîtra sa sentence le 3 juin, pour avoir abusé sexuellement de ses deux soeurs il y a 60 ans à Saint-Honoré. Réjean Tremblay est accusé de grossière indécence, inceste et attentat à la pudeur. Certains gestes ont été commis lorsqu'il était adolescent et d'autres à l'âge adulte.

Son avocat, Me François Dionne, réclame une peine de prison en collectivité et 240 heures de travaux de communautaires. Selon lui, le tribunal doit considérer l'époque où les gestes ont été posés et le manque d'éducation sexuelle.

«C'était une époque totalement différente avec des valeurs totalement différentes de celles d'aujourd'hui». - Me François Dionne

 

La Couronne, elle, demande deux ans moins un jour de détention. La procureure, Me Karen Inkel, reconnaît que l'accusé a mené une bonne vie, mais croit que les gestes posés sont graves et intrusifs.

Une famille isolée

L'homme de 76 ans a grandi dans une famille isolée du monde extérieur où les enfants étaient laissés à eux-mêmes. En larmes, Réjean Tremblay a exprimé des regrets et a justifié ses gestes par un manque d’amour et d’expérience. Il a raconté que la première fois qu'il a voulu serrer son père dans ses bras, ce dernier l'a repoussé.

Maintenant grand-père et marié depuis 53 ans, il a expliqué qu’il imitait ses frères et son père, qui auraient aussi abusé de ses soeurs. Les événements se déroulaient dans le grenier de leur étable.

L'une d'elles affirme que toute son enfance, elle s'est sentie comme un lapin en cage, prisonnière des renards autour d'elle. Elle estime que son frère doit subir les conséquences de ses actes.