Saint-Honoré abolit son service de premiers répondants

La Ville de Saint-Honoré abolit son service de premiers répondants. L'annonce a été faite à l'équipe hier soir et une résolution sera déposée à la séance du conseil municipal mardi soir prochain.

Le responsable des premiers répondants, Lucien Côté, est évidemment déçu de la décision, ajoutant que l'équipe effectue en moyenne 250 interventions par année :

 

« On a toujours deux personnes de garde en tout temps, 7 jours sur 7. Donc du moment où l'ambulance est appelée au 911, nous on est appelé en même temps de sorte qu'on réduit le délai d'intervention des ambulanciers auprès du patient. On se déplace avec tout le matériel requis, donc défibrillateur, trousse de premiers soins et trousse d'oxygène. Le service est greffé au Service incendie. »

 

Le maire Bruno Tremblay évoque un manque de personnel pour justifier cette décision. :

« C'est le manque de ressources pour faire la garde nuit et de fin de semaine. Il nous faudrait encore dix personnes. L'automne dernier nous en avons formé 8 et il n'en reste que 3. Ce n’est aucunement une décision financière, ça coûte environ 20 000 $ à 25 000 $ par année, donc ce n'est vraiment pas ça. Ce que je vais proposer c'est de garder un service pour intervenir lorsque quelqu'un est victime d'arrêt cardiaque. Les pompiers de Saint-Honoré vont être appelés à ce moment-là. »

Le Service incendie de Saint-Honoré compte 21 personnes,. Cinq employés répondaient uniquement aux appels nécessitant l'intervention des premiers répondants. Les autres sont aussi pompiers. Le service était sur pied depuis mai 2013 à Saint-Honoré et les premiers répondants intervenaient lors d'appels concernant des traumas ou des réactions allergiques ainsi que des problèmes respiratoires, des accouchements imminents et d'autres problèmes médicaux.