Un chien attaqué mortellement à Jonquière

Vétérinaire

Un petit chien boston terrier de 15 livres aurait été attaqué mortellement par deux gros chiens qui n'étaient pas attachés le 29 juillet dernier à Jonquière.

Sonia Tremblay réside près de l'ancienne église Notre-Dame-de-Fatima à Jonquière. Elle explique que les deux chiens en question n'étaient pas attachés. Le sien ne l'était pas non plus, mais il serait parvenu à sortir de la cour arrière. Un passant qui a déjà été mordu par ces chiens il y a un mois a assisté à la scène.

«Il a dit: ''j'ai entendu votre chien crier, un cri de la mort''. Et il a dit que lorsqu'il est arrivé au bout de la haie de cèdres, mon chien rampait sur le gazon. Mon chien était transpercé. Il avait l'instestin complètement déplacé».

Selon ce qu'elle raconte, la propriétaire des chiens prétend que les animaux s'amusaient entre eux et que la situation a dégénérée. La SPCA évaluera la dangerosité des chiens dans les prochaines heures. Toutefois, Sonia Tremblay ne comprend pas pourquoi ils sont toujours en liberté.

«Ça devrait être plus établi que ça la loi. Les chiens devraient être retirés du milieu dès qu'on soupçonne la dangerosité de l'attaque et non pas les laisser dans le milieu. Il faut protéger les enfants du quartier, il y a plein d'enfants qui passent ici».

La Sûreté municipale confirme s'être déplacée pour cet événement.

Un jack russel attaqué dans les jours suivants

Par ailleurs, une autre attaque de chien serait survenue le lendemain près de l'école Marguerite-Belley.

Un husky qui n'était pas attaché aurait saisi un jack russel entre ses crocs, puis l'aurait agité comme une marionnette, raconte Le Quotidien. Le jack russel aurait pu subir des blessures plus graves, mais s'en tire avec deux incisions, l'une près de la colonne et l'autre proche du rein.