Une formation pour accompagner les aînés homosexuels

Aîné - triste Istock CR giocalde

L'Association des gais, lesbiennes et LGBT du Saguenay-Lac-Saint-Jean s'est donnée comme mission de sensibiliser les intervenants auprès des personnes âgées.

Vieillir comporte déjà son lot de défis, mais c'est souvent encore plus difficile pour les personnes homosexuelles ou LGBT qui se retrouvent souvent très isolées ou choisissent même de retourner dans le placard lorsqu'elles arrivent dans une résidence pour personnes âgées. C'est pourquoi le programme Pour que vieillir soit gai a été mis sur pied indique le coordonnateur de l'association régionale, Daniel Gosselin. :

 

« Deux personnes homosexuelles se tiennent la main dans un foyer pour personnes âgées, ça peut être problématique parce qu'elles peuvent être victimes de préjugés ou d'exclusion. On remarque d'ailleurs que souvent, cette clientèle n'utilise même pas les services de santé ou sociaux auxquels elle a droit, par crainte d'être jugée. Il faut dire que les personnes homosexuelles ou trans de cette génération ont été très stigmatisées toute leur vie. À l'époque, c'était un crime, alors ces personnes ont vécu avec une stigmatisation d'abord juridique puis religieuse. Ça laisse des séquelles ça. Souvent, c'est personnes-là n'osent pas raconter leur vécu, même que certaines vont retourner dans le placard.»

 

Des formations sont données dans différents organismes et maisons d'hébergement. Une trousse pour que vieillir soit gai est aussi disponible. Le programme montréalais existe depuis une dizaine d'années, explique Daniel Gosselin. Il fait maintenant des petits en région. Quelques formations ont déjà eu lieu dans des organismes et maisons d'hébergement du Saguenay-Lac-Saint-Jean et d'autres sont prévues dans les prochaines semaines.