Zone ferroviaire : des citoyens présentent un projet semblable à l'amphitéâtre Plus

Un groupe de citoyens a présenté ce matin le projet qu'il voudrait voir aménager sur la zone ferroviaire de Chicoutimi.

Le projet de Centre multifonctionnel culturel et sportif régional est presque en tous points semblable au projet d'amphithéâtre plus de la mairesse Josée Néron, soit un aréna de 5000 places, un stationnement à étages, la conservation du Centre Georges Vézina pour le patinage de vitesse et la transformation du pavillon de l'agriculture en entrepôt. Seul ajout, une place des congrès qui pourrait accueillir 1500 personnes.

Selon l'une des coauteures, Joan Simard, le scénario proposé se ferait à coût nul pour les citoyens en raison des subventions que la ville pourrait avoir et d'un partenariat avec le privé. Elle croit qu'il faut toutefois faire vite car les subventions ne seront pas disponibles éternellement :

 

« À un moment donné, il faut se lever et être capable de le dire et j'ai été capable de rencontrer des gens aussi. Aujourd'hui on veut le lancer et inviter les gens à questionner pour savoir ce qu'on peut améliorer. »

 

Plusieurs groupes consultés 

Le président de l'association régionale de patinage de vitesse, Christian Simard avoue que la cohabitation avec les Saguenéens au Centre Georges Vézina est difficile et il aimerait pouvoir bénéficier de plus d'heures de glace. :

 

« On veut absolument qu'il y ait quelque chose qui bouge. On veut aussi établir que le Centre Marc Gagnon dans le futur devienne un centre d'entraînement régional pour le patinage de vitesse. »

 

Selon le producteur de spectacles Robert Hakim, un nouvel amphithéâtre de 5000 places au centre-ville de Chicoutimi permettrait d'attirer 10 à 15 spectacles internationaux annuellement. Il croit que le projet d'amphithéâtre plus de la mairesse Josée Néron manquait de précision au niveau des coûts et qu'il a été présenté au mauvais moment.

 

« Ce n'était peut-être pas le temps de faire un sondage. Les gens étaient fâchés et ça ne nous tentait pas d'entendre parler d'un amphithéâtre à ce moment-là. Le timing n'était pas là. »

 

La mairesse Josée Néron n'a pas voulu commenter le projet déposé aujourd'hui, spécifiant toutefois qu'elle est très heureuse que les citoyens participent à la consultation municipale.