• LYDIA KÉPINSKI

    Un univers pas tout à fait préparé à ça voit jaillir Lydia Képinski dans le Mile End de 1993. Enfant unique, elle est élevée comme l’espoir de survivance de ses familles québécoises et polonaises par des parents timides, stupéfaits des surprises que réserve le brassage génétique.
  • RUDEBECKY

    Le projet RudeBecky est le fruit d’une collaboration entre François Grégoire et Maxime Audet-Halde.
  • ÉTIENNE FLETCHER

    Étienne Fletcher nous fait découvrir sa musique francophone des Prairies canadiennes.
  • AUGUSTE

    Croisement génétique entre une pop mélodiquement accrocheuse et un folk aux racines americana. Le temps qui passe et les corps qui courbent s’imposent parmi les sujets au cœur de l’écriture de l’artiste, hanté par ces inépuisables sources de mots.
  • MATIU

    Matiu vient de la Côte-Nord et fait partie de ces artistes à l'opposé des artistes à paillette : bien ordinaire et tranquille, il est le mélange musical de Neil Young et ZZ Top. Ce qu'il nomme son «folk bipolaire» se fond dans une musique des faits quotidiens qui cherchent à comprendre les relations humaines, l'identité et, en bout de ligne, le sens de la vie, celle de la réserve comme celle de la ville. Ayant à coeur de conscientiser le monde, cet auteur-compositeur-interprète de la communauté de Mani-Utenam raconte ce qu'il voit dehors, où se situe ce qu'il aime appeler l'indien 2.0. Rassembleur, «parmi les gens», Matiu fait dérailler sa voix brute tel un bois qu'on n'aurait pas sablé, pour donner du plaisir aux autres et montrer les deux côtés de la médaille. Il est un artiste toujours en conversation qui savoure une vie «toute croche calculée».
2