Deux autres fusillades à Montréal

summer outdoor side shot of SPVM cruiser

Une femme de 40 ans l'a échappé belle, vendredi soir, dans le quartier Saint-Henri à Montréal. Elle a failli être atteinte d'un projectile d'arme à feu durant une fusillade.

Les échanges de tirs sont survenus un peu avant 20h, près de l'intersection des rues Sainte-Émilie et Sainte-Marguerite.

Pour une raison encore inconnue, un conflit aurait dégénéré entre deux groupes. 

Lors de l'échange de coups de feu, un projectile a fracassé le pare-brise d'une voiture stationnée. La quadragénaire se trouvait à l'intérieur. 

Elle était en état de choc lorsque les agents du Service de police de Montréal (SPVM) sont arrivés sur les lieux.

« La femme (...) est une victime collatérale. Elle a subi un choc nerveux et a eu des blessures très mineures au visage en raison des éclats de vitre de son pare-brise. »

- Caroline Chèvrefils, porte-parole SPVM

Selon les informations fournies par la police, un des groupes d'individus se trouvait à bord d'un véhicule stationné, alors que l'autre groupe était à pied. Ils se sont tous enfuis avant l'arrivée des autorités.

Un homme blessé à Montréal-Nord

Plus tôt dans la soirée, un homme de 30 ans a été blessé par balle dans l'arrondissement Montréal-Nord. 

Les policiers ont été appelés sur la rue Pascal, près de l'intersection Jubinville. Ils ont trouvé la victime, blessée au haut du corps, sur les lieux. 

Il était conscient lors de son transport à l'hôpital et on ne craint pas pour sa vie.

« La victime marchait sur la rue Pascal, en direction sud. Soudainement, un suspect se déplaçant à pied aurait fait feu dans sa direction pour ensuite prendre la fuite à bord d'un véhicule, sur la rue Pascal vers le sud » - Caroline Chèvrefils, porte-parole SPVM

L'homme blessé est connu des services policiers. On ignore toujours quel est le lien entre lui et son assaillant.

Ces fusillades surviennent alors que, dans les dernières semaines, la police de Montréal met les bouchées doubles face à la recrudescence des événements violents impliquant des armes à feu.

La criminalité en hausse à Montréal

En 2019, le SPVM a dû conjuguer avec une hausse de la criminalité sur son territoire, selon son rapport annuel rendu public vendredi.

Les agents ont dû intervenir à l'occasion de 84 211 infractions criminelles constatées, soit une hausse de 5,2% par rapport à l'année précédente.

25 homicides ont été recensés, une baisse de 7 par rapport à 2019. Toutefois, d'autres crimes violents ont connu des augmentations, dont les tentatives de meurtre (122), voies de fait (13 275) et agressions sexuelles (1957). 

2096 automobilistes ont été arrêtés pour conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool ou la drogue. Il s'agit d'une hausse de 10% comparativement à 2019 et un sommet en cinq ans.

Les mois d'octobre (7917) et de juillet (7865) ont été les plus occupés en terme d'incidents criminels. 

Concernant le partage de la route, 24 piétons sont décédés en 2019, une hausse de 33% en un an. Aucun cycliste n'est décédé sur le réseau routier montréalais.

Les piétons ont écopé de 15 214 contraventions, soit près du double comparé aux cyclistes qui ont reçu 8685 constats d'infraction.