2,1 M$ pour donner de l'air frais aux PME de la Montérégie

Business Woman

Bouffée d'air frais pour les petites et moyennes entreprises de la Montérégie qui entrevoient des jours sombres avec la deuxième vague de pandémie: les Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et Centres d’aide aux entreprises de la Montérégie se partagent une enveloppe de 2,1 M$ non remboursable en Montérégie.  

C'est une aide d'urgence qui permettra de venir en aide au PME et villes de la Montérégie  durement touchées en deuxième vague à créer de l'emploi de diverses façons et stimuler divers projets.  

Si vous êtes une entreprise, il suffit de contacter votre SADC en Montérégie.  

Dans une première phase, le gouvernement fédéral avait investi 70 millions de dollars  dans 70 SADC et CAE. Cette fois-ci, pour l'ensemble des SADC et CAE, l'octroi est de 23,3 millions de dollars au Québec.

Cette enveloppe provient des 600 M$ supplémentaires du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) annoncés le 2 octobre par la ministre du Développement économique Mélanie Joly

La ministre du Développement économique du Canada Mélanie Joly explique que l'aide octroyée en première phase a aidé des entrepreneurs à se sortir la tête hors de l'eau avec l'aide d'experts formés pour les accompagner. Et il semble que l'aide apportée a permis de sauver des emplois dans la région.

 

« Je suis consciente que c'est compliqué pour un entrepreneur en région d'avoir accès accès à du capital. Les grandes banques ne sont pas toujours là sur le terrain. C'était une opportunité de bien déployer ce réseau qui a de l'expertise sur le terrain: l'objectif est de sauver des emplois et de permettre aux entreprises de rebondir. On estime que l'aide de 2,1 millions, lors de la première phase, a permis de sauver 1500 emplois en Montérégie. »

Mélanie Joly, ministre du Développement économique du Canada

Présent au point de presse, le maire de Valleyfield Miguel Lemieux a expliqué que sa ville pu se prévaloir de l'aide en première vague pour dynamiser le centre-ville dans le respect des mesures sanitaires.

«L'aide consentie par la SADC en première vague nous a permis d'installer 4 terrasses urbaines en plusieurs endroits au centre-ville, l'été dernier. Il fallait venir aider nos entreprises qui devaient respecter la distanciation sociale, notamment en bloquant la rue et en installant des maisonnettes pour gagner de l'espace.  Nous aurons encore des défis avec nos centre-villes, avec le commerce en ligne et c'est une aide qui est la bienvenue, surtout qu'on ne connaît pas les suites de la deuxième vague. Les prochains mois seront les plus difficiles avec cette deuxième vague»

Miguel Lemieux, maire de Valleyfield  

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !