2787 Montérégiens ont réussi le Défi 28 jours sans alcool

28 jours sans alcool 2020 de la Fondation Jean Lapointe

De plus en plus de jeunes et moins jeunes de la Montérégie font le Défi 28 jours sans alcool de la Fondation Jean-Lapointe et résiste avec succès à l’envie de consommer.

À l’échelle nationale, la Fondation a battu un record de dons avec plus de 550 000 dollars amassés en 2020.  

Les participants qui ont opté pour la sobriété pour la bonne cause en février ont aussi été plus nombreux en Montérégie.

En Montérégie, 2787 personnes se sont inscrites et ont réussi à tenir le coup pour ces 28 jours

Concrètement, la Fondation Jean-Lapointe avait fixé un objectif de  85 000$ et c'est finalement une somme de 95 591$ qui a été amassée.

Tous les fonds recueillis permettent à la Fondation de rencontrer plus de jeunes du secondaire pour leur permettre de freiner leur consommation d’alcool ou de  drogues.

Comme l'explique la directrice générale de la Fondation Sylvie Rouillier, de plus en plus de jeunes de la Montérégie du secondaire sont réceptifs, ils posent des questions sur leurs habitudes et plus d'ateliers sont dispensés chaque année.

 «Lors de l'année scolaire 2018-2019, nous avons rencontré 18 751 étudiants et nous avons visité 88 écoles secondaires en Montérégie. Nous avons 2 sortes d'ateliers selon les jeunes rencontrés: un atelier pour les élèves de secondaire 1 et un autre pour les élèves de secondaire 2 à 5. Les jeunes sont curieux, ils échangent sur leur propre consommation et ils en posent des questions!  Tant mieux s'ils peuvent repousser leur première consommation. »

-Sylvie Rouillier, directrice générale Fondation Jean-Lapointe

iStock

Cette année, partout au Québec, ce sont 12 500 participants qui ont pris part à cette 7e édition.

Rappelons que l'an dernier, ce sont plus de 80 000 élèves dans 425 écoles de 17 régions qui ont été rencontrés au Québec.

La Fondation Jean-Lapointe se prépare déjà à la prochaine édition et table sur certains projets pour rejoindre plus de jeunes et freiner la consommation précoce d'alcool ou de drogue.

«Nous avons une projection sur les 3 prochaines années et plusieurs projets en tête. Plus d'argent donc plus de financement pour rencontrer les élèves du secondaire. Il y aura des nouveautés pour la prochaine édition. Sachez que vous pouvez encore donner sur la plateforme en ligne pour tout le mois de mars.»

-Sylvie Rouillier, directrice générale Fondation Jean-Lapointe

 

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres

Pour ne rien manquer de nos concours et promotions !