3 morts et 2 blessés dans une fusillade à Rivière-des-Prairies

Fusillade Rivière-des-Prairies

L'arrondissement Rivière-des-Prairies a pris des allures de « Far West », lundi soir, alors qu'une fusillade a fait trois morts et deux blessés vers 19h. Au moins une quinzaine de balles auraient été tirées dans l'échange de coups de feu en plein quartier résidentiel.

Un important périmètre de sécurité était toujours sur place, ce matin, à l'angle du boulevard Perras et de la 54e avenue pour faire progresser l'enquête. Les victimes seraient un homme de 60 ans et deux jeunes dans la vingtaine, selon Radio-Canada. Elles sont connues des policiers confirme le SPVM. On ne craint pas pour la vie des deux autres personnes qui ont été blessées. Tout indique qu'une confrontation entre des gangs de rue serait à l'origine de ce règlement de compte. 

De nombreuses familles vivant dans le secteur craignent maintenant pour leur sécurité.

Aucun suspect n'a encore été arrêté en lien avec ce triple meurtre. Il s'agissait du 14e, 15e et 16e homicide à survenir à Montréal cette année. 

En conférence de presse cet avant-midi, le SPVM a demandé l'aide de la SQ pour mettre un frein à la violence par arme à feu à Montréal. Les policiers augmenteront les patrouilles sur le terrain et feront du porte-à-porte pour éviter une réplique.

«Des criminels qui tirent des coups de feu dans nos rues de Montréal, assez c'est assez, à partir d'aujourd'hui vous avez toutes les forces du SPVM sur le dos.» -David Shane du SPVM 

On dénombre près d'une vingtaine de fusillades dans la Métropole depuis environ un mois.

 

LES POLITICIENS ÉBRANLÉS

La violence de l'évènement a secoué les politiciens jusque dans les hautes sphères, à Québec, en suscitant notamment des réactions de la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault et du premier ministre François Legault sur Twitter.

Mme Guilbault a offert ses condoléances aux familles des victimes alors que François Legault a affirmé qu'il allait «protéger les Montréalais et les Québécois». La mairesse de Montréal Valérie Plante s'est dite «choquée» par la fusillade et souhaite mettre un frein aux flambées de violence par armes à feu.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !