4 Montérégiens accusés de trafic après une vaste perquisition

Le Projet Kick mené par plusieurs corps policiers a permis de démanteler un réseau de trafiquants

4 individus de la Montérégie font face à la justice après 4 perquisitions de drogue menées le 10 juin en lien avec un important réseau de trafic de stupéfiants qui sévissait en Montérégie et à Terrebonne. Une frappe orchestrée par la Régie de police Richelieu Saint-Laurent de concert avec la police de Terrebonne et la Sûreté du Québec.

Pierre-Luc Drasse, Jérémie Boucher, Yves Phaneuf et Dominic Guertin-Moreau sont formellement accusés de trafic et de possession de drogue en but d'en faire le trafic et comparaissait par voie téléphonique au palais de justice de Saint-Hyacinthe, mercredi. 

Ils ont été remis en liberté moyennant diverses conditions et reviendront au tribunal à Saint-Hyacinthe, le 27 juillet pour orientation et déclaration.

C'est le fruit du Projet Kick, mené par la Régie et quelques autres corps policiers.

50 policiers de plusieurs services dont la Sûreté du Québec, de la police de Terrebonne et de la Régie Richelieu St-Laurent ont mené 2 perquisitions à McMasterville, 1 à Mont-Saint-Hilaire et l'autre, dans une résidence de Terrebonne.

Au terme de la saisie, les policiers ont mis la main sur une centaine de grammes de cocaïne, du cannabis du haschich et une importante somme d'argent de 63 000 dollars.

Il y avait aussi des centaines de comprimés de kétamine et de speed et des cellulaires. 2 voitures ont aussi été saisies.

Le sergent Jean-Luc Tremblay explique que c'est une enquête de longue haleine et sollicite le collaboration du public, s'il a connaissance d'activités illicites sur le territoire.

«Les perquisitions ont été faites en 3 résidences en Montérégie et une résidence à Terrebonne. C'est une longue enquête et l'aide du public qui ont permis que l'on arrête les individus. Lors des perquisitions, il y avait des imitations d'armes, de bonnes quantités de stupéfiants et une somme de 63 000$. On parle d'un «réseau significatif» qui opérait sur notre territoire. D'ailleurs, c'est souvent l'aide des citoyens qui nous permet de faire cheminer nos enquêtes, nous demandons à la population de ne pas hésiter à nous contacter en toute confidentialité si elle est témoin d'activités de trafic»

Sergent Jean-Luc Tremblay, porte-parole de la Régie de police Haut-Richelieu-Saint-Laurent

Toute information jugée pertinente en matière de stupéfiant peut être communiquée au 450-922-7001 au poste 399.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !