À vous de dire quelles sont les pires routes de la province

Nids de poule ISTOCK MARC BRUXELLE

Pour une sixième édition, CAA fait appel aux automobilistes dans le cadre de sa campagne «Les pires routes du Québec». Le populaire palmarès donne la parole aux automobilistes jusqu'au 17 mai pour qu'ils dévoilent les endroits où la chaussée est la plus «maganée».

Une étude démontrait récemment que les routes de la province étaient pires qu'ailleurs au Canada.

«Outre les 1,4 milliard de $ en dépenses additionnelles que les automobilistes québécois assument annuellement pour leurs véhicules en raison du piètre état des routes, ce sont tous les usagers, automobilistes, cyclistes ou piétons, qui profitent des chaussées en bon état. Au-delà du confort et de la qualité du roulement, c’est la sécurité de tous qui s’améliore avec des routes bien entretenues»

- Sophie Gagnon, vice-présidente Affaires publiques et sécurité routière chez CAA-Québec, Sophie Gagnon. 

Les suggestions peuvent être soumises à piresroutes.com. Les résultats seront dévoilés au début du mois de juin.

Ils sont ensuite relayés aux autorités concernées. «Les pires routes, ça marche, fait valoir Mme Gagnon. Une majorité des routes qui ont figuré sur le palmarès des années précédentes ont bénéficié d’investissements à court ou moyen terme.»

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !