Aéroport de Saint-Hyacinthe: La Ville juge l'achat trop risqué

Courtoisie-Saint-Hyacinthe n'ira pas de l'avant avec la municipalisation de l'aéroport

Saint-Hyacinthe n'ira pas de l'avant avec l'acquisition de l'aéroport, priopriété de l'homme d'affaires Gabriel Chartier. Après analyse de l'études d'experts indépendants, la dépense était trop risquée.

Le sujet a suscité bien des questions lors des derniers conseils municipaux. Le coût d'achat se chiffrait à près de 1 million de dollars, et ce, sans compter les frais de mise aux normes, tant pour l'éclairage que la réfection complète de la piste. 

Les élus estiment que les investissements requis sont trop élevés par rapport au potentiel du projet, en termes de retombées socio-économiques.     

«C’est un projet qui me tenait vraiment à coeur depuis le tout début de mon premier mandat. Nous sommes maintenant en mesure de constater que le risque est trop grand dans le cas de l’aéroport. Nous avions une décision à prendre, cet automne.  »

M. Claude Corbeil, maire de  Saint-Hyacinthe

De plus, la Ville devait être propriétaire avant de se qualifier à l'aide gouvernementale. Les délais étaient trop courts pour faire la demande, soit le 31 octobre.

On fait le point avec le maire Claude Corbeil. 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !