Altercation mortelle à Saint-Jean-sur-Richelieu: aucune accusation déposée

Le palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu en automne.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) n’a encore déposée aucune accusation contre l’homme de 27 ans impliqué dans cette altercation qui a coûté la vie à Marc Saint-Jean, vendredi soir dernier dans le secteur d'Iberville, à Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie.


Arrêté à la suite des événements vendredi, le jeune homme a passé la fin de semaine en détention. Une accusation d'homicide involontaire devait initialement être déposée contre lui lundi au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Toutefois, le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Martin Bourgeois, explique que l’enquête de la Sûreté du Québec n’est pas complétée et qu’à ce stade-ci, il est trop tôt pour statuer sur les chefs à déposer. Il attend notamment le résultat de l'autopsie pour déterminer la suite des choses. 

En attendant la fin de l'enquête et l'analyse du dossier par la Couronne, le juge Eric Simard a accepté de remettre l’homme de 27 ans en liberté.

On se souviendra que vendredi dernier, vers 17h, les deux hommes en sont venus aux coups dans le stationnement du Carrefour Laplante, près du boulevard d’Iberville et de la 2e Avenue. Marc Saint-Jean, 47 ans, a succombé à ses blessures à l'hôpital. Une intervention au sujet de jeunes enfants laissés seuls dans la voiture pourrait être à l'origine de la dispute, qui a tourné au drame. 

Sociofinancement pour la conjointe de la victime

Entre temps, deux femmes de Saint-Jean-sur-Richelieu ont mis sur pied une campagne de sociofinancement pour venir en aide à la veuve de la victime, Nathalie Larose.

Sanny Parisien et Mélanie Laflamme espèrent recueillir 5 000 $ afin notamment d'assurer un revenu et un soutien à la conjointe du défunt, à lui offrir l’aide psychologique nécessaire et surtout à défrayer une partie du coût des obsèques.

On peut contribuer à l’initiative sur le site web de GoFundMe.

(Avec la collaboration d'Audrey Folliot, journaliste Bell Média.)

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres