Attentat de St-Jean: Le tueur voulait abattre d'autres soldats

La victime, Patrice Vincent.

L'homme qui a tué l'adjudant Patrice Vincent à Saint-Jean-sur-Richelieu en octobre 2014 avait l'intention de faire plusieurs victimes. 

Selon le rapport du coroner qui a été rendu public ce matin, le plan de Martin Couture-Rouleau, 25 ans, était d'assassiner d'autres militaires. 

Pour en arriver à cette conclusion, le coroner se base sur l'appel que le l'adepte de l'islam radical a lui-même effectué au 911 après avoir happé volontairement et mortellement sa victime. 

Peu de temps après l'attentat, Couture-Rouleau a été abattu par les policiers.

Voici un extrait du rapport du coroner: 

À 11h40, l'automobiliste appelle le 9-1-1, s'identifie en disant qu'il vient de frapper un soldat et qu'il est pris en chasse par la police et  "que d'avertir le Canada, le gouverneur, pis tous ceux-là qui sont en responsables avec l'armée, de débarquer de la coalition entre l'État islamique". 

On lui demande de se rendre, ce qu'il refuse. Il répond "parce que peut-être que je vais croiser un autre de vos soldats" et "Je vais l'abattre". Il dit "pas au téléphone pour discuter, je suis au téléphone avec vous pour vous passer un message". 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !