Augmentation des mises en chantier en certains secteurs de la Montérégie

Construction

La construction résidentielle reprend du poil de la bête dans les derniers mois en Montérégie et dans le Grand Montréal. En septembre 2020, c'est la construction de logements collectifs et de maisons individuelles qui connaissaient les plus fortes hausses de mises en chantier malgré une interruption importante en mars et avril.

Selon l'APCHQ, la région de Montréal a vu pas moins de 2 828 nouvelles habitations lever de terre le mois dernier, une augmentation de 73 % par rapport à septembre 2019.

Et contre toute attente, le cumul des 9 premiers mois de 2020 montre une avance de 3% par rapport à la même période en 2019.

D'autres régions ont perdu du terrain: c'est le cas à Sherbrooke avec un recul de 23% des mises en chantiers et 45% pour Trois-Rivières.

Dans les circonstances, les perspectives sont loin d'être mauvaises pour plusieurs villes de la Montérégie.

«Ca s'est mieux passé dans l'ouest de la Rive-Sud et il y a un mouvement des Montréalais vers les banlieues vers la construction neuve.  C'est loin d'être un mauvais mois pour plusieurs secteurs par rapport à septembre 2019. Ce ne sont pas toutes les villes qui affichent des hausses en raison de plusieurs facteurs en septembre, notamment l'incertitude économique. Par exemple,  c'est stable à Saint-Jean-sur-Richelieu. Il y a une augmentation de 44% des mises en chantiers à Longueuil, Beloeil a doublé avec 71 mises en chantier. Il y a un recul du côté de Chambly et de Carignan mais c'est inégal selon les secteurs de la Montérégie.»

Paul Cardinal, directeur Service économique de l'APCHQ

Si certaines villes de la Montérégie sont passées au rouge dans les derniers jours, est-ce qu'il faut croire à un repli de la construction dans les prochains mois dans la région?

Il semble que c'est davantage du côté de la rénovation qu'il faut se tourner pour voir des impacts économiques.

«Nous appréhendons peut-être une baisse au niveau de la rénovation de toutes sortes, certaines personnes sont au chômage ou ne veulent pas de personnes à domicile pour faire les rénovations, c'est là où il faut penser à une baisse chez les constructeurs. Il faudra voir sur quelques mois pour avoir une idée plus juste de ce côté»

Paul Cardinal, directeur Service économique de l'APCHQ

SCHL-Évolution des variations des mises en chantier de septembre 2019 à septembre 2020

SCHL-Évolution des variations des mises en chantier de septembre 2019 à septembre 2020

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !