Augmentation importante des mises en chantier en mai 2020 en Montérégie

construction

Bonne nouvelle.  Les mises en chantiers résidentielles sont en hausse en mai 2020 par rapport à mai 2019 et ce malgré le contexte de pandémie en Montérégie, selon le dernier bulletin de l'APCHQ. Une nouvelle qui arrive à point après une interruption de chantiers.

5261 habitations ont été mises en chantier au Québec en mai dernier et les hausses (par rapport au même mois en 2019) se voyaient dans la majorité des régions, notamment Montréal pour le locatif (+30%), Québec (+33%) et Trois-Rivières (+145%).

Évidemment, la mise sur pause des chantiers a eu un effet sur le cumulatif en mars et avril et il faudra anticiper un ralentissement notable pour 2020.

APCHQ: Il y a une hausse des mises en chantier en Montérégie en mai 2020 par rapport à mai 2019, comme dans d'autres secteurs de la province.

APCHQ: Il y a une hausse des mises en chantier en Montérégie en mai 2020 par rapport à mai 2019, comme dans d'autres secteurs de la province.

 En Montérégie, la construction de maisons individuelles, de jumelées et d'appartements a aussi connu une hausse.  

Selon les chiffres de l'APCHQ, l'augmentation du nombre de mises en chantier en mai 2020 par rapport à 2019 est de 25% dans Longueuil et de 10% pour Saint-Hyacinthe. 

Les nouvelles sont particulièrement bonnes  pour la région de Saint-Jean-sur-Richelieu, comme l'explique le directeur du service économique Paul Cardinal.

Par contre, les besoins dans le locatif sont grands avec un taux d'inoccupation qui est particulièrement bas en plusieurs villes de la Montérégie.

«De façon générale, les nouvelles sont encourageantes en Montérégie après l'arrêt des chantiers. À Saint-Jean-sur-Richelieu, il y a eu 183 mises en chantier et ca a pratiquement quadruplé par rapport à mai 2019. On parle surtout de nouvelles mises en chantier d'unités locatives.  Ces projets dictent les grandes tendances. Le secteur de Beloeil-McMasterville-Sainte-Julie est le seul à connaître un recul de 56% par rapport à mai 2019, en raison de la baisse des mises en chantiers dans le locatif. À l'APCHQ, nous sommes confiants que la majorité des projets vont lever de terre mais le rythme pourrait être plus lent, il peut y avoir de chantiers qui seront reportés au printemps prochain. La difficulté, avec la pandémie, est la planification des nouveaux projets et de gérer certains retards.»

Paul Cardinal, directeur du Service économique de l'APCHQ 

Pour stimuler l'achat résidentiel, l'APCHQ croit que le gouvernement peut mettre de l'avant certaines mesures alors que le pouvoir d'achat de certains contribuables est plus faible en raison de la panédmie.

«On parle de bonifier un crédit d'impôt sur tous les travaux de rénovations résidentielles pour des travaux de rénovation écoénergétiques. Aussi, cela peut être en remboursant une partie des droits de mutation aux premiers acheteurs.  On parle aussi d'augmenter le rythme de réalisation des logements sociaux en haussant les investissements dans le logement social»

Paul Cardinal, directeur du Service économique de l'APCHQ 

 

 

  

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !