Bell Média plaide devant le CRTC pour acheter V

C'est aujourd'hui que débutent les audiences devant le CRTC au sujet de l'achat de V-Télé par Bell Média.

C'est aujourd'hui qu'ont débuté les audiences devant le CRTC au sujet de l'achat de V-Télé par Bell Média. 

La filiale de Bell souhaite acquérir les cinq stations régionales de V situées à Montréal, Québec, Saguenay, Sherbrooke et Trois-Rivières. En échange, Bell Média s'engage à augmenter la production de nouvelles, afin d'assurer une diversité des sources d'informations. Aucun investissement supplémentaire en contenu canadien n'est prévu. 

Bell Média soutient être la meilleure solution à long terme pour V:

« Avec cette acquisition, nous allons faire émerger un autre radiodiffuseur francophone, fort et diversifié. Nous voulons faire entendre une autre voix et un point de vue différent, en plus de renforcer notre capacité à offrir une programmation de haute qualité sur de multiples plateformes » - Karine Moses, présidente Bell Média Québec

Maxime Rémillard, propriétaire de V depuis une dizaine d'années, estime qu'il n'avait pas d'autre choix que de vendre sa chaîne généraliste à Bell Média. 

La transaction annoncée en juillet dernier est évaluée à 20M$. 

Québecor contre la transaction

Québecor s'oppose fermement à cette transaction et l'a fait savoir via ses nombreux médias au cours des derniers jours (voir photo plus bas) 

Dans une déclaration d'une quinzaine de minutes, le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau a multiplié les attaques.

Il estime que Bell est devenu « un danger public » dans l’industrie médiatique canadienne. Il ajoute que la transaction doit être refusée et Bell démantelé. 

L'entreprise de Pierre-Karl Péladeau soutient que l'achat de V par Bell aurait de "lourdes conséquences" sur la qualité de la télévision francophone au Québec et déséquilibrerait le marché publicitaire. 

Si Bell Média obtient le feu vert du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, elle détiendrait 21% des parts d'écoute en télé francophone comparativement à 38% pour le Groupe TVA/Québecor. 

Les producteurs Fabienne Larouche, Louis Morissette et Julie Snyder se sont prononcés en faveur de l'achat de V par Bell Média. 

"Avec Bell comme troisième joueur important sur la scène télévisuelle québécoise, nous serons mieux soutenus comme créateurs et donc mieux préparés pour affronter la compétition internationale, de plus en plus féroce" - Fabienne Larouche, Aetios productions inc. 

Québecor a fait paraître de nombreuses publicités dans ses journaux et sur ses sites internet, incluant TVA-Nouvelles.

 

En collaboration avec Étienne Phénix, journaliste Bell Média

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres

Pour ne rien manquer de nos concours et promotions !