Bouffée d'air frais pour soutenir Saint-Hyacinthe et Saint-Jean-sur-Richelieu

Chantal Soucy-Le premier ministre Francois Legault rencontre des maires de la circonscription de Saint-Hyacinthe

Les villes des circonscriptions d'Iberville et de Saint-Hyacinthe pourront faire face à certaines obligations en pandémie grâce à un sérieux coup de pouce financier des gouvernements du Québec et de Canada. 

Plusieurs villes de la Montérégie ont reporté le versement des premières tranches de paiements de taxes foncières et les pertes liées au transport au commun ont été importantes.

Plusieurs administrations s'affairent d'ailleurs à confectionner leur budget 2021. Certaines envisageraient déjà (Brossard et Longueuil) maintenir un taux de taxe le plus bas possible et même un gel pour le résidentiel.    

Une somme de 300 millions de dollars est déjà réservée par le gouvernement pour répondre à d'éventuels besoins qui pourraient notamment découler de la deuxième vague de la COVID-19. Les décisions quant à l'allocation de cette somme seront prises à l'hiver 2021.

De l'aide attendue

D'abord, une aide financière de 5 millions financée à parts égales entre les gouvernements du Québec et du Canada, est octroyée aux 9 municipalités de la circonscription de Saint-Hyacinthe.   

C'est pour aider les villes à couvrir directement leurs dépenses occasionnées par la pandémie, comme les hausses de coûts liées à la sécurité publique, les adaptations de bâtiments, l’opération de camps de jour municipaux et aux processus démocratiques dans les municipalités.

Évidemment il y a eu des pertes dans l'immobilier avec des fermetures de commerces.

«L’aide financière du gouvernement évitera une augmentation du fardeau fiscal des citoyens et des entreprises et évitera une diminution des services offerts par les villes. Que l'on pense aux coûts que les villes défraient pour que les corps policiers assurent une surveillance et de la sensibilisation en milieu scolaire mais aussi tout le volet des camps de jour, qu'il a fallu adapter à la réalité de la COVID-19» 

Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe  

Les villes de la circonscription d'Iberville sont aussi couvertes par cette aide. 

 Saint-Jean-sur-Richelieu recevra un montant de 7,1 millions.

Ca permettra aussi de compenser les pertes de revenus des municipalités, comme les revenus de permis, des droits sur les mutations immobilières, des amendes notamment.

Une aide accueillie avec un certain soulagement par le premier magistrat de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alain Laplante.

« Je tiens à remercier le gouvernement du Québec, en particulier la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, madame Andrée Laforest, le ministre des Finances, monsieur Eric Girard, le ministre des Transports, monsieur François Bonnardel ainsi que les députés d’Iberville et de Saint-Jean, madame Claire Samson et monsieur Louis Lemieux, pour leur écoute et le travail accompli au cours des derniers mois. Il s’agit d’une annonce importante qui vient reconnaître le rôle essentiel que jouent les municipalités depuis le début de la crise actuelle »

Alain Laplante, maire de Saint-Jean-sur-Richelieu

Rappelons que l’aide financière pour l’ensemble des municipalités du Québec est de 800 M$ en vertu du dernier accord Québec Canada.

 

 

 

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !