Contamination au plomb : 80 000 immeubles à risque à Québec

plomb, aqueduc, branchement, contamination, normes,

80 000 immeubles deveront être examinés sur le territoire de la Ville de Québec afin de dénicher les conduites en plomb qui peuvent contaminer l'eau potable.

Les immeubles construits entre 1945 et 1980 sont les plus susceptibles d'avoir des branchements composés de ce métal toxique.

Environ 75 % de la contamination de l’eau potable par le plomb provient des branchements de service et 25 % de la plomberie domestique

- Ville de Québec

Les vérifications menée depuis 2008 ont démontré que seulement 10% des branchements installés avant 1980 étaient en plomb.

Il s'agira d'une opération d'envergure qui s'échelonnera sur 10 étés.

Les premières analyses auront lieu du 1er juillet au 30 septembre alors que la température de l'eau sera optimale pour les analyses. La ville espère être en mesure de réaliser 1 000 dépistages durant cette période.

L'équipe passera ensuite de 10 à 30 employés en 2021 afin d'accélerer la cadence.

Une partie de la facture aux proprios

Les travaux de remplacement des branchements contaminés seront réalisés par la ville pour les portions publiques et privées.

La facture sera ensuite refilée sur le compte de taxes des propriétaires qui pourront étaler le montant sur une période de 10 à 15 ans.

Une subvention de 2 500 dollars sera disponible pour les travaux qui devront être effectués sur la propriété si c'est relié au remplacement de la conduite.

Faire couler l'eau du robinet pendant quelques minutes ou encore un pichet filtrant doté d'un filtre homologué pour le plomb sont deux solutions temporaires efficaces proposées par la ville en attendant les travaux.

La norme de Santé Canada est cinq microgrammes de plomb par litre d'eau.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !