CORONAVIRUS: Centraide a besoin de 30 millions $ par mois

Aide alimentaire ISTOCK MUKHINA1

Le Québec est sur pause pour trois semaines, mais pas les organismes communautaires. C'est le message de Centraide qui estime avoir besoin de 30 millions $ par mois pour subvenir au besoin de tous en cette crise du coronavirus.

Centraide a mis sur pied un fond d'urgence à l'échelle nationale pour financer les organismes communautaires de première ligne. 

« Les besoins augmentent en terme de sécurité alimentaire et de rejoindre les personnes plus  vulnérables. (...) Avec l'incertitude des gens qui perdent leur emploi et qui ne savent pas s'ils vont réussir nourrir leur famille, ça crée de l'anxiété. On a plusieurs personnes qui ont besoin de parler et on a besoin de les écouter. » - Lili-Anna Pereša, pdg Centraide Grand Montréal

La plus grande priorité concerne les banques alimentaires qui doivent demeurer bien garnie, tout en étant en mesure d'acheminer la nourriture jusqu'aux résidences des gens dans le besoin.

Centraide dénombre environ 3200 organismes communautaires au Québec. Le tiers de ceux-ci oeuvrent en première ligne. Chacun aurait idéalement besoin de 25 000$ par mois pour bien fonctionner alors que les demandes d'aide sont en forte hausse.

La ville de Montréal et une douzaine d'arrondissements ont fait un don totalisant 1,19 million $ au fond d'urgence de Centraide.

Les gens qui le peuvent sont invités à contribuer sur le site web ou par messagerie texte en envoyant le mot «COVID» au numéro 80100.

La ligne 211 fortement sollicitée

Centraide invite les gens à composer le 211 s'ils ont des besoins en ces temps difficiles, par exemple pour savoir où il est possible d'obtenir de l'aide alimentaire.

La personne qui répondra aura en main la liste de tous les organismes actifs et pourra diriger les citoyens en fonction de leurs besoins.

Ce service couvre les 82 municipalités du grand Montréal, soit la moitié de la population québécoise, ainsi que la région de Québec.

Le nombre d'appels a d'ailleurs triplé dans les derniers jours, tout comme les visites sur le site de Centraide. Le quart des appels proviennent de personnes âgées de 70 ans et plus et le tiers des interrogations portent sur l'insécurité alimentaire.

Bénévoles recherchés

En plus d'être en forte demande, les organismes communautaires doivent changer le mode de fonctionnement en raison de la distanciation sociale. Ils ont également perdu plusieurs bénévoles puisque ces derniers sont souvent âgés de plus de 70 ans.

Les gens intéressés à donner de leur temps sont invités à joindre le Centre d'action bénévole de leur région.

Les nouveaux bénévoles doivent répondre à certains critères, notamment ne pas avoir de casier judiciaire.

Centraide assure que toutes les mesures de sécurité sont prises pour éviter que les bénévoles ne mettent leur santé en péril.

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres

Pour ne rien manquer de nos concours et promotions !