COVID-19: La Montérégie à risque de passer au palier orange

paliers covid

La Montérégie se trouve toujours au palier jaune du système d'alerte mis en place par le gouvernement, mais pourrait bientôt virer à l'orange si la situation ne s'améliore pas.

 

69 nouveaux cas de COVID-19 s'ajoutent au bilan dans la région pour les 24 dernières heures, pour un total de 10 145 personnes infectées depuis le début de la pandémie. On en comptait 62 de plus hier et 76 nouveaux cas lundi.

« Il y a certains critères [pour passer à l’orange] et on n'a pas atteint encore le critère d’orange, mais je dirais qu'on s'en approche de plus en plus, on est de plus en plus dans le jaune très franc. Il y a beaucoup d'éclosions et beaucoup de contacts reliés à chaque cas. »

- Dre Julie Loslier, directrice régionale de la Santé publique

La directrice de la santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier.

Audrey Folliot, Bell Média. La directrice de la santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier.

Dre Loslier note une transmission accrue dans la communauté. Elle ne croit pas que l'augmentation des cas est seulement due à l'augmentation du nombre de tests de dépistage réalisés dans la région.

Si certaines personnes viennent se faire tester parce qu'elles craignent de passer au prochain palier ou parce qu'elles ont des symptômes de rhume qui ne sont finalement pas liés à la COVID-19 et ressortent avec un résultat négatif, le nombre de personnes positives augmente tout de même.

« Il y a certaines éclosions dans les écoles, mais on n'est pas en perte de contrôle encore. Il y a plusieurs cas isolés. On a vu des éclosions reliées aussi à des lieux publics, à des événements privés, certaines éclosions en milieu de travail, donc plusieurs milieux différents. Ce que ça dénote, c'est qu'il y a une circulation communautaire qui s'accroît. »

- Dre Julie Loslier

Une unité mobile de dépistage est présente encore aujourd'hui et jusqu'à vendredi au Pavillon La Coop de Saint-Hyacinthe. Hier, c'était complet. Il y en a également une à Saint-Lambert ces prochains jours. Voyez toutes les dates ici.

Attention si vous allez aux pommes!

Dans un autre ordre d'idée, si l'achalandage record pour l'autocueillette de pommes dans nos vergers est une bonne nouvelle au point de vue économique, cette popularité amène la Santé publique à faire un rappel des consignes à respecter.

Des citoyens, dont des touristes, se sont plaints que la distanciation de deux mètres et le port du masque n'étaient pas toujours respectés.

Avisée de la situation à quelques reprises, la directrice de Santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier, lance ce message.

« On n'a pas remarqué d'éclosion en lien avec ça, mais c'est sur que toutes les situations où les gens se retrouvent en contact étroit sans port du couvre-visage et sans nécessairement des mesures d'hygiène renforcées, ça inquiète d'un point de vue de Santé publique. Pour ces activités-là, il faut mettre le couvre-visage si les deux mètres ne sont pas respectés et peut-être se traîner des gels désinfectants parce qu'en se promenant à l'extérieur, on a moins accès à des lavabos pour se laver les mains. »

- Dre Julie Loslier, directrice régionale de la Santé publique

Elle martèle d'ailleurs que le couvre-visage doit être porté aussi à l'extérieur quand le respect de la distanciation n'est pas possible.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !