De passage à Saint-Hyacinthe, Francois Legault veut accroître la superficie des serres

François Legault-Le premier ministre Francois Legault a consulté les élus régionaux en compagnie de la député Chantal Soucy à Saint-Hyacinthe

Le premier ministre du Québec François Legault rencontrait les élus régionaux au Centre des congrès de Saint-Hyacinthe aujourd'hui. Il a été question d'autonomie alimentaire, de soutenir la création de logements sociaux à Saint-Hyacinthe et...de l'épineux dossier d'Exceldor qui tente toujours d'établir sa nouvelle usine sur l'avenue Pinard à Saint-Hyacinthe.

En compagnie de la députée de Saint-Hyacinthe Chantal Soucy, les sujets d'Internet haute vitesse, de téléphonie cellulaire et de la relance économique ont été discutés.

M. Legault est en élaboration d'une stratégie de relance qui passerait par les CLD du Québec et à Saint-Hyacinthe, par l'organisme Saint-Hyacinthe Technopole.

Il a aussi été question de manque à gagner pour plusieurs municipalités de la Montérégie et du projet de réaménagement de la Promenade Gérard-Côté à Saint-Hyacinthe.

M. Legault a fait part de son intention de doubler la superficie des serres au Québec pour accroître l'autonomie alimentaire du Québec. Et la Montérégie fera partie de l'équation.

Dans le moment, le Québec produit 50% de ses aliments, un chiffre nettement insuffisant selon François Legault.

«Parmi les maires rencontrés, il y avait des producteurs agricoles. Je les incite à déposer des projets, comme les producteurs de la région. Nous avons un projet ambitieux de doubler la superficie des serres pour accroître notre autonomie alimentaire.  Il y a des tarifs très avantageux d'Hydro-Québec et c'est notre volonté d'avoir des fruits et légumes à l'année. »

François Legault, premier ministre du Québec

Toujours en agriculture, M. Legault a lancé un appel à l'unification des producteurs agricoles, des élus de la ville et d'Exceldor pour que l'entreprise puisse concrétiser son projet à moyen terme.

Le dossier de nouvelle usine d'Exceldor de 200 M$ est toujours bloqué à la Commission de protection du territoire agricole, après des demandes répétées de la Ville de Saint-Hyacinthe et de la MRC.

Le gouvernement ne s'aligne pas vers le dézonage des terres agricoles par décret, il a d'ailleurs été clair à cet égard dans le dossier PAIR à Saint-Jean-sur-Richelieu.

François Legault est en discussion avec le maire de Saint-Hyacinthe et la députée Chantal Soucy

François Legault est en discussion avec le maire de Saint-Hyacinthe et la députée Chantal Soucy

Exceldor avait annoncé en novembre 2018 son intention de remplacer son usine désuète de Saint-Damase par de nouvelles installations plus grandes.

La Ville veut agrandir le parc industriel Olivier Chalifoux sur l'avenue Pinard pour permettre l'arrivée de l'entreprise mais voilà que l'UPA Montérégie veut l'on protège ces terres à haute valeur agricole. 

«Nous ne pouvons venir à Saint-Hyacinthe sans parler d'Exceldor. Nous avons besoin de ces emplois. 200 millions de dollars, 600 emplois à court terme. Il y a un problème de zonage agricole. J'invite l'UPA et les producteurs à travailler avec les autres agriculteurs:  Exceldor étant une coopérative d'agriculteurs. Oui, on veut protéger les terres agricoles mais il faut parler au nom des élus et des citoyens.  Je sais que Chantal Soucy travaille à faire des propositions: notamment garantir un certain nombre d'hectares  (38 hectares) ou encore d'établir des serres sur le toit des nouvelles installations»

Francois Legault, premier ministre du Québec

Logement social: un enjeu préoccupant

Le premier ministre François Legault dit être préoccupé par le taux d'inoccupation des logements à Saint-Hyacinthe qui est sous la barre du 1%.

Comme ailleurs en Montérégie, il a pu discuter de cet enjeu avec le maire Claude Corbeil mais espère que Québec pourra bientôt débloquer des sommes promises par le fédéral

«Pour le manque de logements sociaux, nous voulons nous assurer d'accélérer les demandes à la Société d'habitation du Québec avec la ministre des Affaires municipales. Il y a de la bureaucratie. Aussi, il faut négocier avec Ottawa: il y a des milliards de dollars qui dorment dans le logement social en raison de conditions refusées par notre gouvernement. Je demande au premier ministre du Canada d'être plus flexible pour que le programme soit accessible dans toutes les régions du Québec»

Francois Legault, premier ministre du Québec

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !