Début des travaux d'agrandissement de l'École secondaire de Chambly

Mme Caroline Gaigeard, directrice de l’école, M. Luc Lapointe, directeur général du CSSP, Mme Alexandra Labbé, mairesse de Chambly, et M. Jean-François Roberge, député de Chambly et ministre de l’Éducation, se sont réunis devant l’école afin de procéder à la première pelletée de terre officielle.

Les travaux d'agrandissement de l'école secondaire de Chambly sont officiellement lancés. L'établissement pourra donc accueillir les élèves de secondaire 4 et 5 de Chambly et Carignan dès 2023, ce qui était réclamé depuis plusieurs années.

 

La mairesse Alexandra Labbé, la directrice de l'école Caroline Gaigeard, le directeur du Centre de services scolaire des Patriotes Luc Lapointe et le député de Chambly et ministre de l'Éducation Jean-François Roberge ont procédé à la première pelletée de terre officielle hier.

À terme, la superficie de l'école secondaire de Chambly sera doublée afin d'y accueillir les élèves de tous les niveaux, soit du secondaire 1 à 5, près de chez eux. 1 400 jeunes de plus pourront fréquenter l'établissement.

Les étudiants de secondaire 4 et 5 de Chambly et Carignan sauveront donc deux heures de transport par jour, alors qu'ils doivent actuellement terminer leur parcours scolaire à l'extérieur de la Ville, faute d'espace.

« La Ville et les parents de Chambly réclamaient depuis plusieurs années l’agrandissement de l’école secondaire. Je remercie le ministère de l’Éducation qui a autorisé cet important projet. Les répercussions engendreront un impact positif pour nos familles, plus spécifiquement pour nos jeunes citoyens. Ces derniers pourront développer, du début à la fin de leur parcours académique au secondaire, un sentiment d’appartenance et d’attachement à leur école, à leur municipalité. »

- Alexandra Labbé, mairesse de Chambly (par communiqué)

Il s'agit d'un projet de 158,4 millions de dollars, qui doit être livré pour 2023. C’est la Société québécoise des infrastructures qui assure la gestion de cet important projet. Québec a confirmé une aide de 10 millions de dollars en juin 2019.

Cet automne, il y aura surtout des travaux préparatoires, comme le déplacement du débarcadère d'autobus, l’ajout d’une voie de retournement pour les autobus scolaires, le déplacement des deux stationnements et la démolition et relocalisation de la Maison des jeunes.

La Coalition se réjouit

Le manque d'espace dans cette école mobilise la population depuis 2016, alors que 2 000 personnes avaient signé une pétition pour demander un agrandissement. Il semble que le projet était même attendu depuis une vingtaine d'années.

Une membre de la Coalition et résidente de Chambly, Sandra Bolduc, est heureuse que ça se concrétise alors que la situation actuelle cause bien des désagréments. Elle n'aura d'ailleurs pas eu la chance d'y envoyer ses enfants, mais s'est réjouie en entrevue d'avoir mené le dossier à terme pour les générations futures.

« Pour les parents, ça amène de la frustration c'est sûr. Quand ton enfant est malade, que toi, tu es au travail à Montréal et qu'il faut que tu ailles jusqu'à Saint-Bruno... Les jeunes, trouver du travail après l'école, c'est difficile. Pour ceux de Chambly, les activités parascolaires, c'est plus compliqué, c'est très loin. Pourtant ici, on a la population pour combler les espaces pour avoir un secondaire 4 et 5 depuis longtemps. Il était temps. [...] Dès le début, je savais très bien qu'aucun de mes enfants ne pourrait y aller, une est au cégep et l'autre est rendu à Mont-Bruno en secondaire 4. C'est l'investissement de chacun des membres de la Coalition, aucun ne pourra avoir un enfant qui ira à cette école-là, mais on savait qu'on se battait pour l'ensemble de la jeunesse. »

- Sandra Bolduc, membre de la Coalition pour un 4e et 5e secondaire à Chambly

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !