Des Chamblyens contre le projet de réaménagement du parc des Rapides

Ville de Chambly-Le parc des Rapides à Chambly pourrait faire l'objet d'importants réaménagements

Une pétition circule actuellement pour demander le retrait du projet de réaménagement du parc des Rapides, à Chambly. Des citoyens du secteur estiment que l'endroit doit être préservé dans sa forme actuelle et déplorent d'avoir été mis devant le fait accompli, ce que la Ville dément.

 

Le projet de réaménagement du parc caressé par la Ville consiste à installer des jeux d'eau et des structures de jeux en bois pour les enfants, un bloc sanitaire ainsi que d'aménager des sentiers élargis pour le vélo, mais aussi pour les poussettes et fauteuils roulants.

Des citoyens et riverains s'opposent fermement à ce qu'ils appellent une «bétonisation» du secteur et déplorent de ne pas avoir été consultés dans la démarche. Le projet leur a été présenté en primeur le 16 juin, alors que la firme BC2 a déjà proposé des plans de préconception.

Les citoyens demandent à ce que l'endroit situé dans le secteur patrimonial de la Ville demeure intact et qu'il soit protégé et conservé comme parc naturel.

Une porte-parole et riveraine, Geneviève David, croit que ce projet aurait davantage sa place dans un autre parc, alors qu'elle estime qu'au parc des Rapides, la sécurité est difficile pour les enfants.

« C'est un parc d'une richesse naturelle extraordinaire. C'est un des rares espaces verts qu'on peut encore avoir le plaisir de dire qu'on est fier d'avoir protégé. Si la ville était arrivée avec un projet disant qu'on allait mettre en valeur nos acquis, inviter les gens à observer la nature et l'histoire des rapides [on ne serait pas contre]. Les rapides sont aussi très dangereux, imagez les bambins qui courent autour du parc, à 15 mètres des rapides. » 

- Geneviève David, riveraine

Elle déplore aussi une dépense de plusieurs milliers de dollars pour les plans avant une grande consultation citoyenne, même s'il y a eu une table consultative. De plus, elle estime que le secteur est déjà très passant et qu'il n'y aurait pas suffisamment de stationnements pour accueillir une augmentation de l'achalandage.

De son côté, la mairesse Alexandra Labbé assure que le projet est loin d'être final, que c'est une proposition, une ébauche, et que les plans seront revus selon les commentaires reçus.

« Il y a beaucoup d'information qui circule, pas toujours de l'information qui est vérifiée ou qui est juste. Je pense qu'il y a aussi ce débroussaillage-là qu'il va falloir faire. C'est notre service des loisirs qui est en train d'évaluer les commentaires qu'on a reçus, est-ce qu'ils sont vraiment destinés à ce projet-là, est-ce qu'ils ont été tirés d'une interprétation d'une proposition? Il faut vraiment aller voir au coeur de ce qui bloque et les élus, il faut aussi qu'on en rediscute ensemble. »

- Alexandra Labbé, mairesse

Une première version de la pétition comptant 200 signatures a été déposée fin juin, et un deuxième dépôt est prévu début août, avec déjà près de 400 signataires.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !