Des paramédics dénoncent un climat toxique chez Ambulances Demers

Ambulance

Des paramédics de la Montérégie d'Ambulance Demers dénoncent ce qu'ils qualifient de «climat de travail toxique», qui fait en sorte que plusieurs quittent pour d'autres compagnies d'ambulances dans la région. 

Ils ont manifesté ce matin à Saint-Jean-sur-Richelieu, devant la caserne de la rue Berthier demandant des correctifs à l'employeur puisqu'ils craignent des bris de services, comme en fin de semaine dernière.  

Il est question de surcharge de travail, de manque de main d'oeuvre et d'heures supplémentaires importantes.  

Selon la CSN, si l'entreprise ne change pas sa gestion, les services pourraient ne pas être rendus dans les délais appropriés sur le vaste territoire d'Hemmingford, Napierville, Saint-Jean.  

Le gouvernement peut aussi agir dit la CSN

Une problématique qui mettrait de l'huile sur le feu selon le CSN, dans le cadre des négociations avec le gouvernement, alors qu'ils sont sans contrat de travail depuis mars 2020

Gaétan Dutil est président du Syndicat des paramédics CSN, il représente aussi des ambulanciers de Cambi et de la CETAM

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !