Des plaisanciers sauvés in extrémis sur la rivière Richelieu

Quai de bois sur la rivière Richelieu sous un ciel nuageux à Noyan

Dimanche après-midi, des plaisanciers d'une trentaine d'années ont chaviré alors qu'ils revenaient d'une balade sur une petite île de la rivière Richelieu, à la hauteur de Noyan. Vers 17h, Vincent Larivière, qui se reposait sur sa terrasse, les a aperçus.

Sans hésiter, il a demandé l'aide de son fils de 17 ans, Mathis. Pendant qu'ils se sont lancés à l'eau avec leur planche à pagaie, sa conjointe a contacté les secours.

Grâce à des formations suivies en ligne durant l'été, les deux secouristes ont été en mesure de repêcher les deux hommes, visiblement paniqués et en hypothermie après une dizaine de minutes passées dans l'eau très froide.

Le canot était chaviré, la glacière flottait et les deux hommes n'avaient que la tête sortie de l'eau. Chacun était épuisé, mais portait une vieille veste de sauvetage, ce qui leur aurait, aux dires des Larivière, sauvé la vie.  

«Les vestes de sauvetage c'est bien, mais combinées avec les sifflets, ça aurait été encore mieux, parce que les voisins ne les voyaient pas.  Ils pensaient que c'était des enfants qui jouaient.  Un sifflet aurait accéléré le sauvetage»  -Vincent Larivière

Le retour à la berge a été un peu ardu, mais avec l'adrénaline, les Larivière ont été en mesure de ramener les victimes au sec, grâce aussi à l'aide d'un voisin qui avait déjà mis son ponton à l'eau.

Un des plaisanciers a été transporté à l'hôpital alors que l'autre a été traité sur place. 

Écoutez Vincent et son fils Mathis Larivière raconter leur aventure....

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !