Déversement d'eaux usées: le COVABAR inquiet pour la rivière Richelieu

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu invite ses citoyens à réduire la quantité d'eau potable utilisée puisqu'un déversement massif est prévu aujourd'hui dans la rivière Richelieu.

Le Comité de concertation et de valorisation du bassin de la rivière Richelieu (COVABAR) se questionne sur les impacts possibles de l'important déversement d'eaux usées, réalisé cette semaine par la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

 

D'ici vendredi, quelque 150 millions de litres d'eaux usées se retrouveront dans la rivière Richelieu en raison de travaux majeurs à la station d'épuration.

Le COVABAR est particulièrement préoccupé par les impacts sur la qualité de l'eau et sur la biodiversité en raison de la sédimentation, notamment.

Le directeur des communications et des partenariats, Sylvain Lapointe, salue les efforts faits par la Ville pour éviter ces versements et combiner quatre projets de travaux, mais demeure inquiet.

« Habituellement, quand il y a de l'assainissement, il y a un premier dégrillage qui est fait, alors les matières solides, les plastiques, etc, sont ramassés en premier avant la filtration d'eau. À ce moment-là, tout ça se ramasse dans la rivière. Habituellement aussi, il y a quand même un procédé physicochimique qui se fait dans l'épuration, qui fait en sorte que là, l'eau brute se retrouve dans la rivière. C'est sûr que nous, ça nous préoccupe. »

- Sylvain Lapointe, directeur des communications du COVABAR

Bien qu'un certificat d'autorisation ait été émis par le ministère de l'Environnement, le COVABAR ignore les mesures demandées pour évaluer les conséquences pendant les rejets.

Il semble que la qualité de l'eau n'est pas trop affectée jusqu'à maintenant à l'usine de filtration d'eau de Carignan, qui dessert Richelieu, Chambly et Marieville, ainsi que l'usine de filtration d'Otterburn Park, qui dessert Beloeil, Mont-Saint-Hilaire et la Vallée-du-Richelieu, selon Sylvain Lapointe. Il devra toutefois sûrement y avoir une chlorination supplémentaire.

Alors que les infrastructures d'assainissement des eaux de la province sont de plus en plus désuètes et qu'elles nécessiteront toutes éventuellement des travaux d'entretien, Sylvain Lapointe estime qu'on peut s'attendre à de plus en plus de déversements d'eaux usées lors de chantier d'entretien dans les prochaines années, d'où l'importance de réfléchir sur comment l'organisme peut accompagner les villes pour minimiser les impacts des rejets.

Un simple rappel de garder en tête de limiter votre consommation générale d'eau jusqu'à vendredi à Saint-Jean-sur-Richelieu. Évitez de faire du lavage ou de faire fonctionner le lave-vaisselle, limitez le temps de vos douches et évitez de tirer la chasse d'eau de la toilette pour rien.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !