ÉLECTIONS: La relance économique s'invite dans Saint-Hyacinthe-Bagot

Croissance économique

À mi-chemin en campagne fédérale, la relance économique, la Prestation pour la relance économique, la pénurie de main d'oeuvre s'invitent dans la campagne fédérale dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot.

Le NPD prône des emplois verts et dans les énergies renouvelables, les conservateurs misent sur la création d'un Centre d'excellence en agroalimentaire de 7 millions à Saint-Hyacinthe qui pourrait générer plus de 600 emplois.      

Au dernier conseil municipal, le maire Claude Corbeil a formulé quatre priorités sur lesquelles il veut entendre rapidement les candidats: le logement social, la pénurie de main-d'œuvre qui sévit cruellement, la revitalisation de la Promenade Gérard-Côté de même que la protection des berges et la navigation sur la rivière Yamaska.  

La semaine dernière, les différents candidats se sont tous engagés à protéger intégralement le modèle de gestion de l'offre et de s'assurer de la réciprocité des normes.  

Dans le dossier de la relance économique, le député bloquiste sortant Simon-Pierre Savard-Tremblay s'est engagé à écouter et soutenir les organismes, entreprises et municipalités. Il souhaite entendre les citoyens sur comment doivent être investis les fonds du programme Emplois d'été Québec.

Il s'engage aussi à créer une Table de concertation qui rencontrera les citoyens quatre fois par année, un Conseil des Sages avec des ainés et à maintenir son Conseil jeunesse, sur différents dossiers. 

Comment doit se faire la relance?   

Quant à la relance économique, les positions diffèrent d'un parti à l'autre. 

La candidate néodémocrate et ex-députée Brigitte Sansoucy croit que le gouvernement doit investir dans les entreprises innovantes de la circonscription et dans les énergies renouvelables, en coupant les subventions aux pétrolières.

Elle plaide aussi pour une amélioration du programme d'assurance-emploi et un Supplément du revenu garanti pour tous les ainés. 

Le candidat conservateur André Lepage, lui, milite pour la création d'un Centre d'excellence en agroalimentaire à Saint-Hyacinthe, un projet de 7 millions qui génèrerait plus de 600 emplois. 

La candidate Caroline Joan Boucher , elle vise rien de moins qu'un poste de ministre si les Libéraux sont portés au pouvoir. Agronome de métier, Mme Boucher raconte au Courrier de Saint-Hyacinthe explique que la Prestation canadienne pour la relance économique est utile pour plusieurs entreprises qui n'ont pas repris leurs activités, une aide financière qui devrait prendre fin le 23 octobre 2021. 

Elle souhaite aussi favoriser l'immigration pour assurer la relance économique.  

Nous avons pu parler au candidat conservateur André Lepage, à la néodémocrate Brigitte Sansoucy et au bloquiste Simon-Pierre Savard-Tremblay sur ces questions. Voici leurs réponses respectives. 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !