Encore une éclosion de COVID-19 au CHSLD Gertrude-Lafrance

Le CHSLD Gertrude-Lafrance, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le CHSLD Gertrude-Lafrance de Saint-Jean-sur-Richelieu est de nouveau aux prises avec une éclosion de COVID-19, selon ce que Bell Média a appris. Le CISSS de la Montérégie-Centre confirme l'information et assure tout faire pour limiter la propagation.

 

Moins de cinq résidents du deuxième étage de l'établissement ont obtenu un résultat positif. Le CISSS ne nous a pas encore fourni le nombre exact. Les cas ne sont pas répertoriés dans le document gouvernemental sur l'État de situation des cas confirmés et des décès par CHSLD, pourtant mis à jour en date d'hier.

Le CISSS de la Montérégie-Centre assure que les résidents atteints ont été placés en isolement. Les autres résidents et le personnel ont passé un test de dépistage. On ignore la cause exacte de cette éclosion pour le moment. Une investigation est également en cours sur les autres étages.

Toutes les précautions sont prises pour éviter la propagation. Les admissions sont suspendues jusqu'à nouvel ordre, tout comme les transferts entre les unités.

Les visites sont donc suspendues sur l'étage et dans l'ensemble du CHSLD jusqu'à la levée de l'éclosion et de l'investigation. Elles sont toutefois permises pour les proches aidants qui offrent une aide ou un soutien significatifs et pour des raisons humanitaires, comme une fin de vie, selon certaines consignes.

« Toutes les mesures sont mises en place pour éviter la propagation du virus et veiller au bien-être de nos résidents, celui de leurs proches et celui de nos employés. »

- Martine Lesage, porte-parole du CISSS par courriel

Compte tenu de la situation et de l'évolution de la pandémie, le CISSS de la Montérégie-Centre a décidé de restreindre les visites aux usagers dans ses deux hôpitaux, soit du Haut-Richelieu et Charles-Le Moyne, ainsi que dans ses huit CHSLD, selon une note interne dont nous avons obtenu copie. Là encore, c'est permis avec restrictions pour les proches aidants et pour des motifs de fin de vie.

Éclosions et fausse alerte

Ce n'est pas la première fois que le CHSLD Gertrude-Lafrance fait parler de lui pour des éclosions de COVID-19.

Un premier cas avait été répertorié en avril dernier. Puis, à la fin mai, le CISSS confirmait une nouvelle éclosion de 11 nouveaux cas et un décès.

Toutefois, l'information avait été rectifiée trois semaines plus tard. C'était une fausse alerte et il n'y avait pas de nouvelles infections, alors qu'on parlait plutôt de faux résultats positifs probablement dus à l'utilisation d'une nouvelle trousse d'analyse. Il avait également été impossible d'établir si le décès rapporté était lié ou non au coronavirus.

Malheureusement, la COVID-19 recommence à faire son chemin dans les résidences pour aînés de la Montérégie. Il y a également deux nouveux cas au Centre d'hébergement de l'Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe, où 13 personnes sont mortes depuis le début de la pandémie, deux au CHSLD Champlain de Brossard et cinq au Centre d'hébergement du Comté-de-Huntingdon, en Montérégie-Ouest.

Au privé, on note aussi 7 cas à la Résidence des Berges, à Boucherville, ainsi que 2 cas à Les Jardins d'Aurélie à Saint-Hyacinthe.

Voici un résumé de tout ce qu'il faut savoir sur la COVID-19 en ce mercredi 30 septembre

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !