ÉTUDE: Les propriétaires de chiens vivraient plus longtemps

Chien - istock Photology1971

Les propriétaires de chiens vivraient plus longtemps que les gens qui n'en possèdent pas, selon une nouvelle étude.

Des chercheurs ont analysé une compilation de 10 études effectuées entre 1950 et 2019 auxquelles plus de 3,8 millions de personnes ont participé au fil des ans. Ils ont publié leurs résultats dans le journal de l’American Heart Association.

Posséder un chien permettrait de réduire de 24 % le risque de décès dans l’ensemble et de 31 % le risque de mort liée à des problèmes cardiovasculaires. Le risque de décès d'une personne qui a déjà été victime d'une crise cardiaque et vivant seule après leur hospitalisation était 33% plus faible. 

Le meilleur ami de l'homme inciterait également son maitre à faire plus d'activités physiques, en plus de diminuer la dépression et la solitude. Les chercheurs suggèrent que les propriétaires de chiens ont peut-être un mode de vie plus actif et des revenus plus élevés. La scientifique responsable de l'étude s'est elle-même prêtée au jeu en expérimentant les effets positifs de posséder un chien. Elle évalue avoir fait 10 000 pas de plus par jour grâce à son schnauzer miniature, Romeo.

Côtoyer un chien ou un chat aurait aussi un impact immédiat en diminuant le niveau de stress. Leur présence aiderait à réduire la pression artérielle autant que certains médicaments.

Au plan émotionnel, le compagnon à 4 pattes serait bénéfique en particulier chez les personnes âgées vivant seules.

La responsable de l'étude estime que les résultats sont prometteurs, mais que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour prouver que le fait d’avoir un chien présente des avantages pour la santé.

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres